En ce moment
 

Colombie: les corps retrouvés sont ceux des journalistes équatoriens

(Belga) Le parquet colombien a confirmé lundi que les trois corps retrouvés la semaine dernière dans le sud du pays étaient ceux de l'équipe du journal équatorien El Comercio de Quito, tuée par des dissidents des Farc.

Les cadavres, découverts jeudi dernier près de la frontière entre les deux pays, sont ceux du rédacteur Javier Ortega (32 ans), du photographe Paul Rivas (45 ans) et de leur chauffeur Efrain Segarra (60 ans), a indiqué le chef du parquet, Néstor Humberto Martinez. "Les familles ont été informées du fait que les corps sont effectivement ceux des trois journalistes équatoriens", a déclaré le procureur à Cali, où ont été réalisés les examens des médecins légistes et les analyses ADN. "Ce crime horrible ne va pas rester impuni et très vite la justice va agir pour établir les responsabilités", a-t-il ajouté à la presse. Les trois hommes avaient été enlevés le 26 mars par des dissidents de l'ex-guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) - mouvement dissout et reconverti en parti politique depuis la signature d'un accord de paix fin 2016 - puis tués, lors d'un reportage dans la zone frontalière entre l'Equateur et la Colombie. Leurs corps "seront remis aux autorités équatoriennes", a indiqué le gouvernement colombien dans un communiqué, sans préciser à quelle date. Les deux pays avaient lancé une intense chasse à l'homme contre le groupe dissident de "Guacho", qui a revendiqué leur enlèvement puis leur meurtre. Sans commandement unifié, les dissidents des Farc comptent quelque 1.200 combattants et opèrent dans les régions reculées de Colombie, où ils contrôlent le trafic de drogue ou encore l'exploitation minière illégale. (Belga)

Vos commentaires