En ce moment
 

Commerce: Pékin appelle les USA "à la raison", se défend sur la propriété intellectuelle

Commerce: Pékin appelle les USA
Li Keqiang lors d'une conférence de presse à Pékin, le 20 mars 2018GREG BAKER
Chine

La Chine a appelé mardi les Etats-Unis à "garder raison" pour éviter une guerre commerciale, tout en assurant "protéger rigoureusement la propriété intellectuelle" des firmes étrangères, alors que Washington menace Pékin de lourdes sanctions pour ses manquements dans ce domaine.

"Nous espérons que les deux parties sauront raison garder, n'agiront pas sous le coup de l'émotion et éviteront de mener une guerre commerciale", a martelé le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Une telle bataille entre les deux puissances "ne profiterait à personne et nul n'en sortirait vainqueur", a-t-il ajouté, à l'occasion d'une conférence de presse concluant la session annuelle du Parlement chinois.

Sur le sensible dossier des vols de propriété intellectuelle, dénoncés par Washington, Li Keqiang s'est attaché à rassurer: "Nous protégerons rigoureusement la propriété intellectuelle" des firmes étrangères, a-t-il insisté.

Le président américain Donald Trump s'apprête à passer à l'offensive contre la Chine en taxant lourdement les importations en provenance du géant asiatique, accusé de dérober la propriété intellectuelle des firmes américaines et de subventionner lourdement ses exportations.

Washington s'inquiète notamment du système de coentreprises imposé par Pékin aux entreprises américaines: en contrepartie d'un accès au marché chinois, ces firmes sont obligées de partager avec des partenaires locaux une partie de leur savoir-faire technologique.

"Nous allons ouvrir complètement le secteur manufacturier. A cet égard, nous ne permettrons pas des transferts de technologie forcés" imposés aux entreprises étrangères, a plaidé Li Keqiang, réitérant la promesse d'une "ouverture toujours plus accrue" des marchés chinois.

"Nous allons intensifier nos efforts pour faciliter l'accès (de firmes étrangères) au secteur des services, notamment dans les soins médicaux, l'éducation ou la finance", a-t-il promis.

Par ailleurs, Pékin espère que les Etats-Unis assoupliront leurs restrictions "sur l'exportation à la Chine de technologies de pointes et d'articles à haute valeur ajoutée", a souligné le Premier ministre, faisant valoir que cela contribuerait à "rééquilibrer" les échanges.

Donald Trump fait du colossal déficit commercial américain avec la Chine un cheval de bataille et envisagerait d'imposer prochainement à Pékin des droits de douane sur un volume d'importations équivalentes à 60 milliards de dollars, selon des médias américains.

Le régime communiste, qui s'est dit à maintes reprises prêt à réagir face à des sanctions américaines, ciblera-t-il pour ses représailles l'important volume de dette des Etats-Unis qu'il détient?

"La Chine est un investisseur responsable sur le long terme (...) Nous utilisons les réserves de change à des fins d'investissement et nous les avons toujours diversifiées selon les règles du marchés", a simplement commenté Li Keqiang.

Vos commentaires