En ce moment
 
 

Des dégâts "importants" aux Tonga après l'éruption volcanique

 
 

(Belga) Certaines zones de la capitale des îles Tonga, Nuku'alofa, ont subi des dégâts "importants" lors de la puissante éruption volcanique et du tsunami qu'elle a provoqué samedi, a déclaré dimanche la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Aucun blessé ou mort n'a été signalé.

Le Centre d'alerte aux tsunamis pour le Pacifique (PTWC) a précisé à 03H00 GMT (04H00 HB) que la menace de raz-de-marée était "globalement passée" pour les pays riverains de l'océan, même si de légères variations du niveau de la mer restent possibles pendant quelques heures. "Le tsunami a eu un impact important sur le littoral nord de Nuku'alofa, avec des bateaux et de gros rochers rejetés sur le rivage", a précisé Jacinda Ardern. Son gouvernement avait pris contact avec le haut-commissariat de Nouvelle-Zélande dans la capitale tongienne. La Nouvelle-Zélande va envoyer un avion militaire de reconnaissance pour survoler la région lundi si le nuage de cendres volcaniques le permet. Le gouvernement des Etats-Unis s'est dit "profondément inquiet" après l'éruption volcanique et le tsunami aux îles Tonga. Il se prépare à envoyer de l'aide sur place, a affirmé samedi sur Twitter le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. L'éruption d'un volcan sous-marin d'une île de l'océan Pacifique sud a duré huit minutes. Elle était si forte qu'elle a été entendue "comme un bruit de tonnerre lointain" sur les îles Fidji, située à plus de 800 km, selon des responsables des Fidji à Suva City. Les communications avec les Tonga sont coupées depuis que l'éruption a endommagé un câble sous-marin. Elle a provoqué un tsunami aux îles Tonga. Les vagues de 1,2 mètre de haut ont ensuite atteint le Japon, puis le Chili et la côte ouest des Etats-Unis. (Belga)


 

Vos commentaires