En ce moment
 
 

Gaz sarin: le dernier membre de la secte Aum arrêté à Tokyo

 
 

Le dernier membre encore en fuite de la secte Aum, responsable de l'attentat meurtrier au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, a été arrêté vendredi dans la capitale nippone, selon les images diffusées par les médias japonais.

Katsuya Takahashi, 54 ans, a été interpellé près d'un "manga café" du quartier de Kamata de l'arrondissement d'Ota, dans le sud de Tokyo.

Il a reconnu être l'homme recherché par toutes les polices du Japon depuis l'arrestation début juin de l'autre ex-membre d'Aum en cavale, Naoko Kikuchi, interpellée dans la ville de Sagamihara, près de Tokyo.

L'arrestation de Mme Kikuchi, une femme de 40 ans, avait permis d'établir qu'elle et Takahashi étaient restés jusqu'à très récemment en étroite relation.

La police avait alors lancé une vaste chasse à l'homme dans la région de Tokyo pour le retrouver.

Les enquêteurs avaient diffusé des images de Katsuya Takahashi prises par des caméras de surveillance sur son lieu de travail, au guichet d'une banque et dans une supérette, dans l'espoir qu'il soit repéré et dénoncé.

La police a confirmé son identité vendredi grâce notamment à ses empreintes digitales.

Takahashi et Kikuchi, qui travaillaient sous une fausse identité, étaient deux des trois membres d'Aum à avoir échappé à la police après l'attentat de mars 1995, qui avait fait 13 morts et plus de 6.000 blessés dans le métro de Tokyo.

Le troisième fugitif, Makoto Hirata, 47 ans, s'était rendu à la police fin décembre dernier. Il a été inculpé pour sa participation à l'enlèvement et la séquestration du frère d'un membre de la secte, qui avait fui le mouvement religieux en février 1995, un mois avant les attentats.

La secte avait également diffusé du gaz sarin, une substance innervante mortelle, dans la ville de Matsumoto (centre) en juin 1994, faisant huit morts.

La justice japonaise a bouclé en novembre dernier 16 années de procédure sur l'attentat de Tokyo, en confirmant la 13e condamnation à mort par pendaison, sur un total de 189 ex-membres poursuivis.

Aucun condamné à mort n'a été pour le moment exécuté.

L'ex-gourou de la secte, Shoko Asahara, 57 ans, a écopé de la peine capitale en février 2004 pour avoir conçu l'attentat du métro, celui de Matsumoto et ordonné plusieurs autres meurtres.

La secte Aum, mélangeant des préceptes bouddhistes et hindouistes sur fond de visions d'apocalypse, a été fondée en 1984 par Shoko Asahara, dont le vrai nom est Chizuo Matsumoto, un maître de yoga à moitié aveugle, qui a attiré jusqu'à 10.000 fidèles.

La secte continue d'avoir une existence légale au Japon, mais est sous la surveillance étroite de la police. Elle a troqué son nom tristement célèbre contre celui d'Aleph --première lettre de l'alphabet hébreu-- et s'est démarquée de son ancien gourou.


 

Vos commentaires