En ce moment
 

Génocide au Rwanda - Charles Michel en visite officielle à Kigali

Génocide au Rwanda - Charles Michel en visite officielle à Kigali
histoire

(Belga) Le Premier ministre belge Charles Michel est arrivé samedi soir à Kigali pour une visite officielle de 48 heures à l'occasion du 25ème anniversaire du début du génocide des Tutsi au Rwanda, qui a fait plus d'un million de morts selon les autorités rwandaises - environ 800.000 selon l'Onu - en trois mois et qui a également coûté la vie à 22 Belges, dont dix Casques bleus.

Charles Michel répond à une invitation "personnelle" du président rwandais Paul Kagame qui, à la surprise générale, l'a accueilli - avec chaleur - à sa descente d'avion, a constaté l'agence Belga. Le chef du gouvernement fédéral démissionnaire - qui connaît bien l'Afrique centrale de par son passé de ministre de la Coopération au développement - participera à la cérémonie de commémoration présidée par M. Kagame au mémorial de Gisozi, sur une des collines de la capitale rwandaise. Cette cérémonie annuelle marque le début d'un deuil officiel annuel de cent jours - la durée du génocide, du 7 avril 1994, au lendemain de l'attentat qui avait coûté la vie aux présidents rwandais et burundais, Juvénal Habyarimana et Cyprien Ntaryamira, au 4 juillet, date de la prise de Kigali par le Front patriotique rwandais (FPR), la rébellion tutsi commandée par le général Kagame. Il prendra ensuite part lundi à la cérémonie de commémoration au mémorial belge de Camp Kigali, à la mémoire des dix commandos de Flawinne - assassinés le 7 avril 1994 alors qu'ils étaient chargés de protéger la Première ministre, Agathe Uwilingiyimana, une Hutu modérée, et qu'ils servaient au sein de la Mission des Nations unies pour l'assistance au Rwanda (Minuar) - et des douze autres victimes belges, des civils. M. Michel est également accompagné par les familles - cinq sur dix - des commandos décédés, par une délégation militaire conduite par le chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernol, et comprenant une dizaine de membres du 2ème bataillon de commandos caserné à Flawinne ainsi que par 24 élèves de quatre écoles secondaires (deux francophones et deux néerlandophones) accompagnés de professeurs. Le Premier ministre doit aussi s'entretenir lundi avec M. Kagame, qu'il a déjà rencontré à quatre reprises depuis son entrée en fonction en 2014. (Belga)

Vos commentaires