En ce moment
 

GP de Belgique: le coin des Français

GP de Belgique: le coin des Français
Le jeune pilote français de Force India Esteban Ocon 6e au GP de Belgique à Spa-Francorchamps, le 26 août 2018EMMANUEL DUNAND

Le sort des Français lors du Grand Prix de Belgique, 13e manche du Championnat du monde de Formule 1, remporté par l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps:

. Un rayon de soleil pour Ocon (Force India)

Esteban Ocon a vécu un GP de Belgique sous tension, mais sa 6e place dimanche, derrière son équipier Sergio Pérez, a rappelé à tous le talent dont il dispose. "C'est un bon début dans la +nouvelle+ vie de l'équipe", a-t-il assuré. "Nous avons marqué beaucoup de points, ce qui est important pour notre retour au championnat". Samedi, Ocon a égalé son meilleur résultat en qualifications, avec une 3e place comme à Monza en 2017, déjà sous la pluie. Auteur d'un excellent départ, le pilote de 21 ans a été doublé par son équipier dans le premier tour alors qu'il tentait de s'infiltrer entre Vettel et Hamilton. Verstappen puis Bottas l'ont ensuite passé logiquement. Ce résultat est un rayon de soleil pour Ocon dans un horizon par ailleurs bien gris actuellement. Le rachat de Force India va en effet peut-être le contraindre à céder son volant au Canadien Lance Stroll (Williams), dont le père dirige le consortium d'investisseurs désormais à la tête de l'écurie. Mercedes, qui veille à ses intérêts, tente de le placer chez McLaren dès cette saison ou en 2019, mais sans garanties.

. Grosjean (Haas) a assuré

Lancé dans un combat pour conserver sa place l'an prochain au sein de son écurie américaine, Romain Grosjean a fait ce qu'il fallait lors du GP de Belgique, avec sa 7e place finale, devant son équipier Kevin Magnussen. "Deux voitures dans les points, en septième et huitième positions, c'est vraiment bien pour le championnat des constructeurs", a-t-il souligné. Le natif de Genève, pressenti chez Sauber en 2019 dans un échange possible avec Leclerc, est dans l'obligation de marquer de gros points pour récupérer ceux perdus lors de la première partie de saison. Sa performance en qualifications a été un peu éclipsée par celle des deux Force India. Il aura l'occasion à Monza de confirmer son regain de forme.

. Gasly (Toro Rosso) mission accomplie

Sur le plus long tracé de la saison, très compliqué pour le moteur Honda avec ses interminables lignes droites, Pierre Gasly a signé une très belle performance avec sa 9e place. "Finir avec deux points est vraiment positif", s'est réjoui le Rouennais. Parti 10e sur la grille, Gasly espérait résister dans le premier tour pour aller chercher quelques points. L'incident qui s'est produit au premier virage lui a facilité les choses. Après 15 tours, il occupait la 8e place mais n'a rien pu faire face à Bottas. "Nous avons vraiment tiré le meilleur parti de notre moteur", a-t-il résumé.

. Un week-end à oublier pour Renault

Renault ne s'attendait pas à faire des étincelles à Spa-Francorchamps, surtout avec deux pilotes partis en fond de grille après avoir changé leur moteur, mais le résultat du week-end a certainement été pire qu'escompté. Nico Hülkenberg a été responsable au départ d'un spectaculaire crash avec Fernando Alonso et Charles Leclerc, et a connu son 4e abandon en 2018. Logiquement reconnu responsable, il a en outre reçu une pénalité de dix places pour le GP d'Italie. Carlos Sainz Jr a lui échoué à la porte des points, en 11e place. Et l'écurie dirigée par Cyril Abiteboul a aussi eu le déplaisir de voir Haas et Racing Point Force India terminer dans les points. La nouvelle spécification moteur, qui sera bientôt introduite, est attendue avec impatience.

Vos commentaires