En ce moment
 
 

L'Académie des Beaux Arts récompense le photographe indien Raghu Rai

L'Académie des Beaux Arts récompense le photographe indien Raghu Rai
Le photographe indien Raghu Rai en octobre 2005 à New DelhiMANPREET ROMANA

Le photographe indien Raghu Rai, 77 ans, remarqué par Henri Cartier-Bresson et fameux pour ses reportages sur les réalités sociales de l'Inde, a reçu vendredi le nouveau Prix de photographie de l’Académie des beaux-arts/William Klein, doté de 120.000 euros, a annoncé l'Institut de France.

Au cours des dix-huit dernières années, Raghu Rai, qui vit à New Delhi, a exclusivement consacré son travail à son pays. Ses reportages photographiques ont été publiés dans des magazines et journaux du monde entier.

Une cinquantaine d’ouvrages dédiés aux événements et figures de son pays sont à son actif: Delhi, les Sikhs, Calcutta, le Taj Mahal, Mère Teresa, la guerre d'indépendance du Bangladesh en 1971, la catastrophe de Bhopal en 1984...

Titulaire du "Padma Shri" en 1972, l’une des plus hautes distinctions indiennes, pour un travail consacré à la guerre du Bangladesh, il a été désigné en 1992 "Photographe de l’année" par les États-Unis pour un sujet sur la "gestion humaine de la faune en Inde" publié dans le National Geographic.

Né en 1942 à Jhang (actuellement au Pakistan), Raghu Rai, photographe dès l’âge de 23 ans, a travaillé au journal The Statesman en tant que photographe en chef (1966 à 1976) avant de devenir rédacteur en chef au magazine Sunday de Calcutta.

En 1971, à la suite de son exposition à la Galerie Delpire à Paris sur les réfugiés pakistanais du Bengale, Henri Cartier-Bresson lui propose d’intégrer Magnum Photos dont il est toujours associé. En 1982, il est devenu directeur de la photographie pour India Today, principal magazine d’actualités indien.

Ce nouveau prix a été créé en hommage à l’oeuvre de William Klein, photographe, peintre, plasticien, réalisateur de films. Il sera remis à Raghu Rai à l’Institut de France le 30 octobre.

Il doit être décerné tous les deux ans, en alternance avec le Prix de photographie Marc Ladreit de Lacharrière, financé par une société de l'homme d'affaires français.

Vos commentaires