En ce moment
 

Le Kazakhstan refuse l'asile à une Chinoise qui a révélé l'existence de camps

Chine

(Belga) La Kazakhstan a refusé l'asile à une Chinoise accusée d'entrée illégale dans le pays et qui, à l'occasion de son procès, a révélé l'existence de "camps de rééducation" dans la région chinoise du Xinjiang, où des milliers de personnes d'origine kazakhe seraient détenues, a annoncé vendredi son avocat.

L'asile politique a été refusé à Sayragul Sauytbay, 41 ans, bien que la justice kazakhe ait refusé de l'expulser vers la Chine. Son avocat Abzal Kuspanov a déclaré à l'AFP que la décision de ne pas lui accorder l'asile était prévisible en raison de "la très forte influence de la Chine" sur les autorités kazakhes. Il a précisé qu'elle ferait appel de cette décision. "Elle ne sera pas expulsée, nous ne le permettrons pas", a-t-il ajouté, soulignant que sa cliente pourrait saisir également le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés. De nationalité chinoise mais d'origine kazakhe, Saïragoul Saouïtbaï, 41 ans, a voulu rejoindre au Kazakhstan son mari et ses deux enfants. Elle avait été arrêtée un mois et demi après avoir traversé illégalement la frontière en avril. Lors de son procès dans la ville kazakhe de Jarkent, près de la frontière avec la région chinoise du Xinjiang, Mme Saouïtbaï avait affirmé avoir été détenue dans un "camp de rééducation" en Chine où étaient internés quelque 2.500 prisonniers d'ethnie kazakhe. La Chine exigeait qu'elle soit expulsée, mais en août la justice kazakhe a préféré, au risque de mécontenter Pékin, la condamner à une peine de prison avant de la libérer. Plus d'un million de personnes, principalement des Ouïgours, seraient détenues dans des camps de rééducation politiques secrets, ont affirmé en août des experts de l'Onu, des allégations qualifiées de "complètement fausses" par Pékin. Cette affaire a mis à mal les relations entre le Kazakhstan et la Chine, alors que l'ancienne république de l'ex-URSS tente de faire sa promotion auprès de son voisin comme pays de transit stratégique pour les projets grandioses de nouvelle route commerciale de la Chine en Asie centrale. (Belga)

Vos commentaires