En ce moment
 

Mexique: une ONG dénonce une politique d'Etat pour restreindre la liberté de la presse

(Belga) Le Mexique, un des pays les plus dangereux pour les journalistes, applique une politique d'État pour limiter la liberté d'expression, a dénoncé mardi une ONG.

L'État mexicain "cherche à réduire, limiter ou restreindre la liberté d'expression et d'information de façon articulée à différents niveaux du gouvernement et des institutions", selon le rapport annuel de l'organisation Articulo 19. L'ONG dénonce notamment les dépenses engagées par le gouvernement pour publier des publicités officielles, ce qui conduit à "déformer la couverture des médias et estomper les lignes entre les informations vérifiées et la propagande". Sous le gouvernement du président Enrique Peña Nieto, 34 milliards de pesos (quelque 1,5 milliard d'euros) ont ainsi été dépensés en publicité officielle. Articulo 19 dénonce également les risques encourus par les médias au Mexique, où, en 2017, 507 agressions contre des employés du secteur de la presse ont été recensées, dont 12 meurtres et une disparition forcée. "L'État n'a pas mis fin à cette situation en raison du manque de moyens et de volonté politique mais, surtout, car il est juge et partie dans les cas de violence contre la presse", assure l'ONG. Près de la moitié des responsables de meurtres de journalistes sont des fonctionnaires, a souligné la directrice de l'organisme au Mexique, Ana Cristina Ruelas. (Belga)

Vos commentaires