En ce moment
 
 

Nigeria: huit soldats tués lors d'afffrontements avec une faction de Boko Haram

(Belga) Huit soldats nigerians au moins ont été tués dans le nord-est du Nigeria lors d'affrontements avec une faction du groupe jihadiste Boko Haram, a-t-on annoncé jeudi de sources militaires.

Un convoi militaire s'est heurté à des combattants du groupe de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP), une faction de Boko Haram affiliée aux jihadistes de l'organisation de l'Etat islamique. Les combats se sont produits à proximité de Dikwa, à 90 kilomètres de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, ont précisé deux responsables militaires à l'AFP. "Les terroristes à bord de trois véhicules armés et de plusieurs motos ont attaqué mercredi soir le convoi militaire aux alentours de 17H40 (18H40 GMT), tuant huit soldats", a précisé l'un de ces responsables. Un soldat est toujours porté disparu. Les rebelles ont dû se retirer avec l'arrivée de renforts de troupes venus de Dikwa et de Gajibo, a poursuivi l'officier sous le couvert de l'anonymat. "Les combats (de mercredi) ont duré une demi-heure", a précisé le deuxième militaire. Le convoi militaire regagnait Dikwa en compagnie d'un commandant depuis la ville de Rann, où l'officier supérieur venait de superviser le déploiement de troupes et d'armes après des attaques de Boko Haram, ont précisé les deux sources militaires. Le 14 janvier, des combattants de la faction Abubakar Shekau de Boko Haram s'étaient emparés d'une base militaire à Rann, tuant 14 personnes et livrant la base aux flammes. Plus de 30.000 civils ont fui la région pour le Cameroun voisin à la suite de cette attaque. Boko Haram a intensifié depuis des mois ses attaques contre des cibles militaires, s'emparant de bases, tuant des militaires et pillant des armes. (Belga)

Vos commentaires