En ce moment
 
 

Rupture d'un barrage minier au Brésil - Amende de 66,5 millions de dollars pour Vale

(Belga) Les autorités brésiliennes ont infligé samedi une amende de 250 millions de réais (environ 66,5 millions de dollars, 58 millions d'euros) au géant minier Vale, responsable du barrage qui s'est rompu vendredi, faisant au moins dix morts et près de 300 disparus. Le ministère de l'Environnement a annoncé qu'une amende avait été infligée à Vale. Le montant a ensuite été confirmé à l'AFP par une source gouvernementale.

"Aucun défaut" n'avait été constaté par l'entreprise allemande qui avait certifié en septembre dernier la solidité du barrage minier qui s'est rompu vendredi au Brésil, faisant au moins neuf morts, a indiqué l'entreprise samedi. "En septembre 2018, TÜV SÜD a effectué une inspection du barrage pour le compte de l'entreprise brésilienne Vale. En l'état actuel de nos connaissances, aucun défaut n'a été constaté", a déclaré un porte-parole de l'entreprise à l'AFP. Il a précisé qu'en raison de l'enquête en cours, l'entreprise n'était pas en mesure "de fournir d'autres informations". Le barrage qui s'est rompu vendredi à Brumadinho, dans l'est du Brésil, faisait 86 mètres de haut et pouvait contenir jusqu'à 12 millions de mètres cubes de résidus miniers, d'après les données de son exploitant, Vale. Le PDG de l'entreprise brésilienne, Fábio Schvartsman, a indiqué vendredi soir que le barrage, dernièrement inspecté le 10 janvier, avait préalablement été vérifié par TÜV SÜD en septembre 2018. Les causes de la catastrophe n'ont toujours pas été établies. Samedi, le bilan était d'au moins neuf morts et risquait de s'alourdir considérablement, environ 300 personnes étant encore portées disparues, avec des chances "minimes" de retrouver des survivants, selon les autorités. (Belga)

Vos commentaires