Tensions avec la Corée du Nord - "Pas de divergence entre les US, la Corée du Sud et le Japon" sur l'isolation de Pyongyang

Tensions avec la Corée du Nord -

(Belga) Le vice-président américain Mike Pence a déclaré samedi qu'il était nécessaire de "continuer à isoler la Corée du Nord économiquement et diplomatiquement". Au moment de reprendre la direction des Etats-Unis, samedi, après s'être rendu en Corée du Sud à l'occasion de l'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, Mike Pence a affirmé face à la presse qu'"il n'y a pas la moindre divergence entre les Etats-Unis, la République de Corée et le Japon sur la nécessité de continuer à isoler la Corée du Nord économiquement et politiquement jusqu'à ce qu'elle abandonne ses programmes nucléaire et balistique".

Mike Pence a indiqué que le président sud-coréen Moon Jae-in et lui-même avaient confirmé lors de leur rencontre que Washington et Séoul continuaient à "se tenir fermes" et à coordonner leurs efforts contre les programmes balistique et nucléaire de la Corée du Nord. Ces déclarations américaines interviennent alors que les JO de Pyeongchang, après des mois de silence sur la participation même de la Corée du Nord à l'événement, donnent lieu à un rapprochement spectaculaire entre Séoul et Pyongyang. Le rendez-vous olympique hivernal a donné au Nord l'occasion d'une offensive de charme, avec l'envoi d'une délégation d'athlètes, artistes, ainsi que de Kim Yong Nam, chef de l'Etat de Corée du Nord, et de Kim Yo Jong, la sœur du dirigeant nord-coréen. Cette dernière a transmis à la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, une invitation à se rendre à un sommet à Pyongyang. Moon Jae-in, président sud-coréen, n'a pas encore réagi à l'invitation. Un tel sommet serait le troisième du genre, après les rencontres entre le père de M. Kim, Kim Jong Il, et les présidents sud-coréens Kim Dae-jung et Roh Moo-Hyun en 2000 et 2007, à chaque fois à Pyongyang. "Nous espérons vous voir rapidement à Pyongyang", a déclaré Kim Yo Jong au président sud-coréen après lui avoir remis une lettre personnelle de son frère, selon les autorités sud-coréennes. "Nous voulons que le président Moon devienne un protagoniste dans un nouveau chapitre en vue de la réunification, pour laisser de grandes traces dans l'Histoire", a-t-elle dit. (Belga)

Vos commentaires