En ce moment
 

Zonnebeke commémore les Australiens et Néo-Zélandais tombés au front

histoire

(Belga) Il y a précisément 103 ans, le corps d'armée australien et néo-zélandais (Anzac) s'engageait dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Alliés contre les Ottomans à Gallipoli, dans l'actuelle Turquie. Ces renforts tout droit venus du Pacifique appuieront ensuite la France et la Belgique, notamment lors de la troisième bataille d'Ypres, en Flandre occidentale. Ils y perdront de nombreux hommes. Chaque année, le souvenir de ces soldats tombés au front est commémoré le 25 avril au cours de cérémonies célébrées en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans les îles du Pacifique, en France, et en Belgique.

Véritable institution respectée par les Australiens et Néo-Zélandais, l'Anzac Day est férié et mène à des dizaines de commémorations dans toutes les villes de ces deux pays. Comme chaque année, une cérémonie du souvenir a également été organisée à Zonnebeke, commune voisine d'Ypres. Dès l'aube, des centaines de personnes se sont rassemblées au cimetière Buttes New British Cemetery, où près de 750 Australiens et Néo-Zélandais ont été enterrés. La commémoration s'est déroulée en présence du ministre australien des anciens combattants Darren Chester et de plusieurs ambassadeurs, dont ceux de Nouvelle-Zélande Gregory Andrews et d'Allemagne Rüdiger Lüdeking. Lors de la troisième bataille d'Ypres, les troupes de l'Anzac ont perdu quelque 38.000 hommes. (Belga)

Vos commentaires