En ce moment
 
 

Médicaments, réactifs, tabliers... le cri d'alarme du directeur médical du Grand Hôpital de Charleroi

Le coronavirus en Belgique inquiète beaucoup nos médecins. Manfredi Ventura, le Directeur Médical du Grand Hôpital de Charleroi, n'est pas vraiment satisfait. Ce dernier regrette un manque criant d'équipement alors que la crise continue.

Les hôpitaux belges doivent composer avec un manque de matériel. Voilà le constat dressé par Manfredi Ventura, le directeur Médical du Grand Hôpital de Charleroi. Ce dernier était l'invité de Fabrice Grosfilley ce matin sur Bel RTL. Il a dressé un constat alarmant.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: les dernières infos

Il parle notamment du manque de curare, ce médicament qui est fréquemment utilisé en anesthésie. "Nos anesthésistes y ont pensé avant même l'arrivée de cette crise. On en encore un peu, on espère que ce sera suffisant et que les stocks vont pouvoir être renouvelés. Pour le curare, on peut tenir encore quelques jours", nous explique-t-il.

Mais alors que les ambitions augmentent concernant le nombre de tests, d'autres éléments viennent à manquer. "D'autres équipements nous font défaut. Il y a eu des déclarations tapageuses dans la presse, concernant une capacité de 20.000 tests par jour. Nous sommes prêts à le faire, à condition que l'on nous donne des réactifs et des écouvillons. Voilà la réalité en Belgique", explique Manfredi Ventura.

Ce dernier dresse par contre un portrait élogieux de l'élan de solidarité présent dans les hôpitaux, notamment concernant les tabliers de protection. "Nous avons su nous débrouiller d'une part grâce à une solidarité inter-hospitalière avec des matériaux fournis par d'autres hôpitaux et des couturières bénévoles qui nous aident, mais aussi parce que l'industrie nous a donné des tabliers qu'ils utilisent au quotidien", a-t-il indiqué.

Vos commentaires