En ce moment
 
 

Il y a un an, la chienne Fiona était retrouvée agonisante à Wavre: le refuge Sans Collier donne de ses nouvelles

Il y a un an, la chienne Fiona était retrouvée agonisante à Wavre: le refuge Sans Collier donne de ses nouvelles
© Facebook Sans Collier
 
 

Il y a un an, le refuge pour chiens et chats Sans Collier faisait face à un cas qui a marqué les esprits, celui de Fiona. Agonisante et affamée, la chienne avait été retrouvée dans un appartement vide à Wavre. Un an plus tard, le refuge brabançon fait le bilan.

Le 3 juin 2020, une chienne était retrouvée agonisante dans un appartement vide de Wavre. Le refuge pour chiens et chats Sans Collier, situé à Perwez, dans le Brabant wallon, l'avait saisie alors qu'elle ne pesait plus que 7 kg, un tiers de son poids normal. Un an plus tard, malgré ses maigres chances de survie, la chienne coule désormais des jours heureux chez ses nouveaux maîtres, après "une longue période de soins et d'espoir", confie le refuge.

Ce 3 juin 2021, Sans Collier a en effet souhaité faire le bilan de ce sauvetage "aussi inconcevable qu'inespéré, autant bouleversant qu'inspirant". Si le refuge parle d'un sauvetage bouleversant, c'est avant tout parce que l'histoire de Fiona a "profondément marqué les esprits. Elle aura bouleversé l'opinion publique, mais aussi le refuge".

"L'équipe intervenue sur place, qui a découvert Fiona agonisante, et qui l'a portée à bout de bras aux premiers instants, convaincue qu'il était trop tard mais qu'il fallait tout tenter. Sa famille d'accueil, qui redoutera chaque jour, chaque heure, chaque minute, de retrouver Fiona sans vie. Qui s'émerveillera aux premiers battements de queue. Qui vivra ses premiers pas le souffle coupé, emplis d'espoir."

Une mobilisation importante

Le sauvetage est aussi inspirant car il a sensibilisé le public. Des milliers de personnes se sont mobilisées, partageant des photos avec le hashtag #JeRevePourFiona. "Et surtout, vous avez fait de cette mobilisation un mouvement inspirant. Vous n'avez pas hurlé votre haine, vous avez appelé au changement. Vous n'avez pas crié la vengeance, vous avez réclamé un monde meilleur (...) Vous avez fait de Fiona un symbole, une force pour tous les autres."

Sans Collier confie aussi que cette mobilisation "aura eu un écho dans les plus hautes sphères". "Fiona s'est invitée dans les Parlements, les Ministres du Bien-être Animal ont interpellé leur homologue de la Justice, réclamant plus de considération des dossiers de maltraitances animales et un décret qui renforce les sanctions et qui améliore le traitement des situations de maltraitances devrait être voté dans les prochains mois."

L'ancienne propriétaire de la chienne a écopé en janvier dernier d'une amende de 4.000 euros et ne pourra pas détenir d'animaux pendant 10 ans.

Le refuge termine en disant que Fiona a aujourd'hui une vie "pleine et heureuse". Elle a retrouvé son poids normal avec même "quelques poignées d'amour".


 




 

Vos commentaires