En ce moment
 

Émeutes à Bruxelles: le tribunal correctionnel reporte les jugements attendus aujourd'hui, en voici la raison

  • Tous les émeutiers de novembre 2017 seront jugés ensemble

  • Émeutes à Bruxelles: les jugements attendus aujourd

  • Pourquoi les jugements des émeutes de Bruxelles sont-ils reportés?

 

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a décidé de rouvrir le 16 mars les débats concernant les émeutes survenues au mois de novembre à la Bourse. Huit jugements liés aux événements étaient attendus ce vendredi, dont celui concernant le rappeur Jilani D., alias Benlabel, qui était présent au palais de justice.

Le président du tribunal de première instance, Luc Hennart, estime que les dossiers doivent être examinés de manière globale. Des peines de 24 à 36 mois de prison ont été requises à l'encontre des prévenus, principalement pour rébellion et dégradation. Le tribunal considère qu'il y a des éléments d'ensemble qui ne figurent pas dans chaque dossier, et que les avocats de la défense ne disposent dès lors pas de toutes les informations, explique Me Lurquin, conseil d'un prévenu également poursuivi pour vol. "Il s'est rendu compte, en faisant son jugement, qu'il y avait des éléments de preuves que le procureur avait, que lui possédait mais que la défense n'avait pas puisque la défense défendait chacun individuellement", a confié Me Vincent Lurquin, avocat d'un suspect, au micro de Benjamin Samyn et Xavier Gérard pour le RTLINFO13h.

Ce nouveau report constitue une sorte de désaveu pour la procédure accélérée qui a été appliquée, estiment certains avocats, qui pointent un déficit d'actes d'instruction dans leur dossier. Des témoins identifiés n'ont ainsi pas été entendus, illustre-t-on. Il s'agira donc ici d'avoir une vision globale des faits. "C'est une décision du tribunal qui l'a prise dans le sens d'une bonne administration de la justice. Nous allons donc évidemment nous présenter le 16 mars et présenter à nouveau notre défense à cette date-là", Me Cavit Yurt, avocat de Benlabel. 


Débats rouverts le 16 mars

Huit décisions étaient attendues ce vendredi. Le tribunal devait initialement rendre sept jugements le 2 février, pour six prévenus ayant comparu le 5 janvier et un le 19 janvier. Un huitième suspect avait comparu le 2 février. Les conseils vont désormais avoir accès à l'ensemble des pièces des différents dossiers, et les débats seront rouverts le 16 mars. Ils iront cette fois "au finish", a assuré le président Hennart.

Les faits s'étaient produits le 11 novembre aux alentours de la Bourse, dans la foulée de la qualification du Maroc pour la Coupe du Monde. De nouveaux incidents avaient éclaté le 15 novembre place de la Monnaie, à la suite d'un rendez-vous fixé par le Youtubeur Vargasss92, et le 25 novembre dans le quartier Louise, où une manifestation contre l'esclavage avait dégénéré. Au total, huit personnes ont été citées en procédure accélérée devant le tribunal pour les faits survenus à la Bourse et deux pour ceux à Louise.

Vos commentaires