Pour trouver du travail, ces six Bruxellois ont eu l'idée très originale de louer les panneaux publicitaires près de l'employeur de leurs rêves

Pour trouver du travail, ces six Bruxellois ont eu l'idée très originale de louer les panneaux publicitaires près de l'employeur de leurs rêves

La semaine dernière, vous avez peut-être vu apparaître sur certains panneaux publicitaires de la capitale les visages de jeunes Bruxellois. Ils sont six avoir mis au point une campagne très audacieuse pour trouver du boulot. En partenariat avec Bruxelles Formation, Ihecs Academy et JC Decaux, Assia, Diane, Anne-Sophie, Julie, Quentin et Thibault ont créé la Belle histoire. Un projet commun qui leur a donné l’opportunité de s’afficher à proximité de l’employeur de leurs rêves.


Ils se sont rencontrés lors d'une formation

L’histoire de ces six jeunes pleins d’imagination commence il y a quelques mois alors qu’ils participent à une formation en communication d’entreprise et gestion de l’événement pour réorienter leur carrière. L’un de leurs formateurs, Alexandre, leur présente le nouveau produit de JC Decaux, monaffiche.be, qui propose à tout un chacun de louer son propre emplacement d’affichage à un prix abordable.


Une campagne publicitaire originale

Inspirés par ce concept, les six Bruxellois aux profils divers décident de mettre sur pied une campagne publicitaire innovante : afficher leur visage près de l’employeur pour qui ils aimeraient travailleur, afin d'attirer son attention. Sur l’affiche d’Assia, on peut par exemple lire : "Théâtres et compagnie, engagez-moi, je ne suis pas ici par hasard, Assia M."


Comment en apprendre plus sur les parcours de ces Bruxellois?

Les affiches, qui sont restées placardées du 5 au 10 décembre, invitent également à aller en apprendre plus sur l’histoire de chacun sur le site de La Belle histoire. On peut y lire, en cliquant sur les noms des demandeurs d’emploi, un résumé de leur parcours scolaire et professionnel sous forme de lettre de motivation.


Tous ont décroché un entretien

Après une semaine de présence dans l’espace public, la campagne continue sur internet et les réseaux sociaux, mais on peut d’ores et déjà dire que c’est un succès puisque les six Bruxellois ont décroché un entretien d’embauche. Pas encore d’offre concrète, donc, mais peut-être le début d’une belle histoire pour eux.

 

Vos commentaires