En ce moment
 
 

Voitures électriques et hybrides: le plan de Bruxelles pour installer 11.000 bornes d'ici 2035

 
 

Plus de 11.000 bornes électriques dans la capitale en 2035: c'est le projet bruxellois pour accélérer la conversion des habitants à la voiture électrique ou hybride. Le projet est-il crédible? Comment va-t-il se développer? Eléments de réponses.

À Etterbeek, en région bruxelloise, notre équipe croise le propriétaire d'un véhicule hybride. Sa voiture est branchée à l'une des 250 bornes accessibles en rue. Il nous explique son choix de véhicule. "Quand on circule en ville, on essaie avec mon épouse d'utiliser au maximum la batterie. Donc on recharge peut-être deux fois sur quinze jours, peut-être trois fois. Mais pour les longues distances, on préfère encore le thermique", confie-t-il.

Pour pousser davantage de Bruxellois à adopter les véhicules hybrides ou électriques, la région de Bruxelles-Capitale a un plan ambitieux: 11.000 bornes électriques d’ici 2035.

Pour y parvenir, il faudra accélérer le rythme. C'est la mission de Sibelga. Le gestionnaire du réseau de distribution du gaz naturel et de l’électricité en région bruxelloise a obtenu le contrat de déploiement des installations dans la capitale en 2022.

Le parking des employés de Sibelga sert d'ailleurs de test avant le déploiement à grande échelle. "C'est un exemple de bornes que nous allons installer sur la voirie. Donc une borne qui permet en l'espace de 30 minutes de recharger l'équivalent d'un trajet moyen d'un bruxellois", précise Serena Galeone, porte-parole du gestionnaire.

Une borne intégrée à un poteau d'éclairage

Plusieurs modèles de bornes sont à l’étude, dont certains permettent d’optimiser l’espace publique. "Ceci est une borne de recharge intégrée à un poteau d'éclairage. Le but est de limiter au maximum le mobilier urbain. Nous en installerons une dizaine l'année prochaine (ndlr: 2022)", précise Serena Galeone.

Le prix maximum pour recharger son véhicule sera de 0,50 centime par kw/h, sachant qu'un kw/h permet cinq kilomètres d’autonomie.

Sibelga nous a montré la cartographie du futur déploiement des bornes électriques indiqué en vert et en orange. Cela correspond à 250 bornes en 2022, soit le double actuel. "Il est important de déjà mettre les bornes à disposition, parce qu'on s'attend à une conversion de 20 à 30% de véhicules électriques d'ici fin 2030", précise la porte-parole.

Installer les bornes près des lieux d'activités

Nous avons présenté le projet bruxellois à un chercheur de l'université VUB. Selon lui, il est crédible. "Je pense que niveau rythme c'est tout à fait faisable", réagit Quentin De Clerck.

Ses modèles mathématiques mettent en avant la nécessité de maximiser les opportunités d’utilisation des bornes électriques. "Par exemple à des pôles de mobilité ou à des pôles d'attractivité comme près de magasins, où il y a beaucoup d'activités", confie Quentin De Clerck.

L’objectif final est d'offrir un accès à une recharge électrique à 250 mètres maximum de son lieu d’habitation.


 




 

Vos commentaires