En ce moment
 
 

Vous habitez la Ville de Bruxelles et vous n'avez pas encore de masque? Voici comment bénéficier d'une distribution gratuite

 
CORONAVIRUS
 

Dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun. Comment faire pour s’en procurer ? Les initiatives communales ou citoyennes se multiplient. Ce matin, une distribution était organisée à Bruxelles.

Derrière les tables dressées dans le hall de la maison de quartier de Needer-over-Heembeek, le personnel et une assistante sociale reçoivent  depuis  ce matin les habitants de la commune. Au programme : distribution d'un masque en tissu accompagné de filtres,  une aubaine pour les bénéficiaires qui se sont inscrits il y a quelques jours.

"C’est absolument très très très bien!", se réjouit un habitant. "Il y a de la réactivité, je suis très content. En plus, j’ai pu recevoir tout le matériel pour ma famille aussi, en un seul déplacement!"

Des prix exorbitants en pharmacie

Une distribution gratuite, de quoi rassurer certains habitants qui ont bien du mal à se procurer ces masques, qu'ils trouvent parfois à des prix exorbitants.

"Actuellement, dans les pharmacies, ça coûte très cher", remarque un autre habitant plus jeune. "J’ai dû payer un masque 5 euros, et il n’était même pas réutilisable."

Pharmacies et commerces pris d’assaut

"Vu la situation actuelle, toutes les pharmacies et les commerces sont pris d’assaut. C’est difficile de trouver du gel, des gants, des masques", souligne Alexis Coteur, responsable communication des maisons de quartier de Bruxelles-Ville. "Certaines personnes sont déjà fragilisées et isolées au quotidien. Ce sont des gens qui font partie de notre public tout au long de l’année. Donc je pense que la Ville de Bruxelles réagit correctement."

20.000 masques seront distribués à Bruxelles

20.000 masques seront distribués chaque jour jusqu'au 18 mai dans 15 maisons de quartiers  de Bruxelles ville afin de répondre à la demande de plus en plus pressante des habitants.

Ce pharmacien constate que depuis une semaine, les clients sont en effet plus nombreux à vouloir acheter un masque à l'approche du déconfinement. Et il reconnait que beaucoup de ses confrères n'en disposent plus. "J’essaye de dialoguer avec d’autres pharmaciens indépendants", explique Patrick Sop, pharmacien. " Chez eux, la question revient chaque fois car beaucoup n’ont pas de masques et aimeraient accompagner meurs patients. Je pense qu’à ce jour, il peut y avoir des pharmaciens qui ont des difficultés à avoir des masques." 

Entre 1,50 et 5 euros c'est le prix d'un masque en pharmacie selon les modèles. Le gouvernement promet d'en fournir à la population sans préciser le délai. Si le masque n'est pas obligatoire dans la rue il le sera  pour le plus de 12 ans dans les transports  en commun à partir de lundi.

Pour savoir comment bénéficier d'un masque, rendez-vous ici! https://www.bruxelles.be/masques

 




 

Vos commentaires