En ce moment
 
 

Jürgen Conings fiché sur Interpol: qu'est-ce que cela signifie?

Jürgen Conings fiché sur Interpol: qu'est-ce que cela signifie?
© Belga
 
 

Jürgen Conings, le militaire d'extrême droite en fuite depuis lundi soir, est désormais également recherché à l'international. Son nom et deux photos se trouvent en effet sur le site d'Interpol. L'homme figure sur la liste des 'wanted persons' pour menaces d'attaques contre des personnes et le régime, selon Interpol.

Cette recherche internationale, que signifie-t-elle exactement? Nous avons interrogé Michaël Dantinne, criminologue à l'Université de Liège. "Une notice rouge d’Interpol vise des individus qui, soit ont échappé à l’exécution de leur condamnation, par exemple des gens qui se sont évadés de prison ou qui ne sont pas présentés à la justice. Soit des fugitifs recherchés par les polices avant jugement. C’est dans ce contexte que nous sommes avec l’intéressé", précise-t-il.

L'expert souligne que la notice émise par Interpol est publique. "Ce n’est pas le cas de la majorité des notices. Il en existe 7.000 publiques pour un total de 60.000 notice rouges. Cela veut dire qu’on va 'publier' sur Interpol. Tout le monde peut consulter cette notice visible qui devient une espèce d’appel à témoin à l’échelle des 194 pays qui composent Interpol, et aussi une sensibilisation des polices de ces différents pays où on sait que cet individu est recherché", explique Michaël Dantinne.

Si fuite à l’étranger il y a eu, alors on se posera la question de son projet réel

Pour le criminologue, le signalement à Interpol est peut-être une précaution prise par les autorités belges à cause du territoire restreint de notre pays. "Nous vivons dans un pays où les frontières sont très rapidement accessibles", rappelle Michaël Dantinne. "Maintenant, si fuite à l’étranger il y a eu, alors on se posera la question de son projet réel. Puisque a priori son projet n’était pas de partir à l’étranger et de se cacher. Son projet était vraisemblablement de commettre un attentat, en tous cas c’est ce qui explique tout ce battage autour de lui", réagit le spécialiste.

Si Jürgen Conings est repéré à l'étranger, les services de police du pays devraient agir avec la même précaution que les autorités belges, "puisque l’individu est armé et qu’on sait qu’il sait manier ses armes". "Ils vont essayer donc de l’arrêter et ensuite il sera, si c’est le cas, mis à la disposition des autorités Belges. S’il ne commet pas, évidemment, d’autre attentat ou de méfaits dans le pays où il serait arrêté", précise Michaël Dantinne.


 




 

Vos commentaires