En ce moment
 
 

Soupçons de maltraitances dans des crèches en Flandre: un 27e établissement obligé de fermer ses portes

 
 

L'agence flamande Opgroeien a annoncé jeudi avoir retiré la licence d'exploitation d'une crèche supplémentaire, située à Machelen (Brabant flamand), dans un contexte d'affaires de maltraitance qui ont entraîné des remous politiques et la démission de son administratrice générale la semaine dernière.

La décision, annoncée sur le site internet d'Opgroeien - littéralement "grandir", le pendant flamand de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) -, a été prise mercredi et confirmée jeudi à l'agence Belga par un porte-parole de l'agence. Elle s'applique avec effet immédiat, a-t-il ajouté, sans préciser le nom de la crèche concernée. 

La mesure viserait une structure pouvant s'occuper d'un maximum de huit enfants simultanément.  La suspension de la licence est intervenue en raison d'une "nécessité urgente" et fait suite "à une situation de danger grave signalée très récemment", Opgroeien s'inquiétant de l'intégrité physique et psychologique des enfants accueillis en ce lieu.  

L'employeur aurait suspendu son assistante maternelle en début de semaine et les parents en ont été informés en fin de semaine dernière. 

Opgroeien soutient également les parents dans leur recherche d'une place de garde alternative temporaire. Cette suspension de licence fait suite à plusieurs autres décisions similaires. Depuis plusieurs mois, la Flandre est secouée par des affaires de maltraitance dans des crèches.  

Vendredi dernier, l'administratrice générale de l'agence, Katrien Verhegge, avait remis sa démission, avec effet immédiat.


 

Vos commentaires