En ce moment
 
 

Carnières: elles offrent leur sapin familial de 30 mètres

 
 

Deux soeurs, Véronique et Anne-Marie Zinni offrent un grand sapin, actuellement planté dans leur jardin à une commune qui s'engagerait à le mettre sur une place à l'occasion des fêtes de Noël. Une démarche que les deux soeurs ont entreprise suite à l'annonce de l'arrivée d'un sapin électronique sur la Grand-Place de Bruxelles.

Haut d'environ 30 mètres, le sapin est ancré dans le jardin des deux sœurs. "Il est resté là pendant 34 ans, depuis 79", déclare Anne-Marie Zinni. Avec sa sœur, Anne-Marie propose d’offrir le conifère gratuitement à une commune. "N’importe laquelle, celle qui voudrait bien venir le chercher. Et donc, si quelqu’un veut venir maintenant le démonter, le couper à la hauteur qu’il veut, qui l’arrange. Bien sûr, il fait trente mètres mais il peut être à 15 mètres, à 10 mètres, du moment qu’il y a un sapin sur une place !".

La polémique du sapin électronique au coeur de leur démarche

L’arrivée du sapin électronique sur la Grand-Place de Bruxelles a poussé les deux sœurs à faire cette proposition. "On voit que les villes mettent des sapins assez modernes et puis, nous, on voulait se dire ‘Voilà, ça va peut-être faire plaisir d’avoir un beau sapin, un vrai sapin de Noël…". Et pourtant, ce sapin, la famille Zinni y tient.

"On a grandi avec ce sapin"

Il décorait le salon lors du dernier Noël du grand-père des deux Wallonnes et avait été planté dans le jardin en mémoire de celui-ci. "Il a vécu avec nous. On était plus petites. On l’a décoré, on s’est mis autour…". S’en séparer ne sera donc pas chose facile. "Oui, mais c’est Noël, on a envie de partager, c’est notre côté charitable". Si aucune commune ne se montre intéressée, le sapin restera dans le jardin.




 

Vos commentaires