En ce moment
 
 

Valentin se trouvait à proximité du commissariat de Charleroi: "On a entendu 5 coups de feu tirés à la suite, puis 3 autres"

 
 

Deux policières ont été blessées à la machette dans le centre de Charleroi par un individu criant "Allahu Akbar". Les faits se sont produits à proximité de l'hôtel de police de Charleroi. Valentin, un témoin se trouvant près de la caserne des pompiers, a entendu les coups de feu et s'est approché du commissariat lorsqu'il a vu de nombreux véhicules de police affluer vers le bâtiment.

"J'étais avec un ami à la caserne de pompiers, à une centaine de mètres plus bas que les lieux de l'agression. Nous avons entendu cinq coups de feu tirés à la suite, puis une minute sans rien, puis trois autres coups de feu", décrit Valentin. Lui et son ami ont d'abord pensé à un exercice, avant de se dire que cela aurait été très étrange et qu'il n'y avait pas de stand de tir à proximité.

Après quelques instants, ses craintes se confirment: "On a entendu une dizaine de sirènes qui sont remontées à toute vitesse en direction du commissariat, donc on s'est dirigé vers le rond-point", explique Valentin. Lorsqu'il se rapproche de l'hôtel de police, il voit des policiers bloquer tous les accès. "Ils étaient vraiment sur le qui-vive, on a vite compris qu'il se passait quelque chose de grave. En voyant tous les policiers on a bien compris que la situation était sous contrôle", explique Valentin.

D'après notre témoin, une quinzaine de voitures de police sont remontées vers le commissariat, et une dizaine de policiers se trouvaient à l'extérieur du bâtiment après les faits. "On a vu deux policiers munis de gants en latex fouiller les poubelles et les véhicules aux alentours pour vérifier s'il n'y avait pas de bombe ou autre chose je suppose", conclut Valentin.




 

Vos commentaires