En ce moment
 
 

Le cycliste des Fagnes donne sa version via son avocat et dit s'être arrêté pour s'excuser

 
 

Les images de ce cycliste qui a percuté une jeune fille dans les Hautes Fagnes ont choqué ce week-end. L'homme en question a pu rentrer chez lui mais a tout de même passé une nuit au poste de police.

Le cycliste a réagi par le biais de son avocat Philippe Culot via le des propos relayés par le groupe SudPresse. Selon son client cycliste, c'est le comportement du papa de la fillette qui a expliqué sa fuite. L'avocat rapporte: "Après avoir été interpellé par le père de l’enfant, comme le montre la vidéo, le cycliste s’est rendu compte de la chute intervenue et il s’est dès lors immédiatement arrêté pour présenter des excuses et s’assurer de l’état de santé de la fillette. Devant l’agressivité du père, il a toutefois décidé de reprendre sa route afin d’éviter un fait de violence à son encontre", explique-t-il.

Père et grand-père

Philippe Culot pointe du doigt l'attitude du Parquet dans ce dossier, mais également la volonté du papa de la fillette de partager la scène sur les réseaux sociaux: "Les dommages liés à ce partage massif sont toutefois incommensurables pour ce cycliste, père de famille et grand-père de plusieurs petits-enfants. Ces dommages ne sont pas seulement liés à la déferlante de commentaires haineux sur les réseaux sociaux et à la suite d’articles de presse. Ces dommages sont aussi et surtout liés au comportement totalement incompréhensible et disproportionné des autorités judiciaires qui ont alimenté, en diffusant un appel à témoin d’abord, en privant un sexagénaire sans aucun antécédent judiciaire de sa liberté ensuite et en annonçant enfin qu’une peine d’un an d’emprisonnement était encourue, la violence des propos tenus à l’encontre du cycliste des Fagnes."

L'avocat conclut son message par un appel au calme après avoir rappelé que la santé de la fillette était ce qu'il y avait de plus important dans l'affaire.




 

Vos commentaires