En ce moment
 
 

Panne informatique à l'université de Liège: les étudiants n'ont pas pu passer leur premier examen à distance

L'Université de Liège (ULiège) va renforcer sa plateforme informatique pour les examens à distance (e-Campus) après une importante panne de serveur survenue ce lundi matin, au premier jour d'une session inédite en pleine crise sanitaire du coronavirus. La douzaine d'interrogations qui devaient avoir lieu ont été reportées à une date ultérieure.

"Le site sur lequel les étudiants de l’université de liège devaient passer leur examen est inaccessible ce lundi matin à 9h, premier jour de la session à l’ULiège", nous a signalé une personne ce matin via notre bouton orange Alertez-nous. "Malheureusement le site de l’université de Liège (ecampus) a planté à 9h... Voilà 45 min que nous attendons sans vraiment avoir de nouvelles, les étudiants sont en stress", témoignait un étudiant. "La plateforme sur laquelle les étudiants doivent réaliser leurs examens est déjà inaccessible dans la matinée. Le numéro d’urgence, lui aussi est saturé. La session commence en beauté...", observait encore une autre étudiante, toujours via notre bouton orange Alertez-nous. "Aujourd’hui, premier examen en ligne, le site de l’université de Liège crashe. Est-ce normal ? Je ne le pense pas ! Cela fait une heure que le site ne fonctionne pas et que nous sommes dans l’incapacité de faire nos examens !", pestait encore un autre student. "Beaucoup d’autres facultés avaient aussi examen et le serveur n’a pas supporté!", supposait l'un des étudiants qui nous a contactés.

Comme supposé par ce étudiant, il s'agit bien d'un problème de capacité des serveurs. Celle-ci avait été augmentée et testée dans les semaines précédentes. Mais ce matin, il s'est avéré qu'elle était finalement insuffisante, nous a confirmé le service communication de l'université. La plateforme a été relancée et les examens en ligne de cet après-midi auront lieu. Les groupes d'étudiants étant plus réduits, l'université espérait que les serveurs tiennent. La capacité des serveurs va être renforcée, a encore indiqué le service de communication. Quand aux examens de ce matin qui n'ont pas pu se tenir, ils seront bien entendu reprogrammés.

"Nos examens reprennent normalement"

Contacté par Bel RTL, Pierre Wolper, recteur de l'Université de Liège, a expliqué: "Nos examens reprennent normalement. Bien sûr, on n'est jamais à l'abri d'une mauvaise surprise, mais nous avons déjà pris un certain nombre de précautions et j'espère bien que tout se déroulera sans problème. Nous sommes occupés à dupliquer le serveur pour avoir des serveurs différents pour les différents examens, ce qui évitera d'avoir cette surcharge. Ce qu'on veut pouvoir faire aussi, c'est, au cours d'une journée, voir si on ne peut pas étaler les heures de début d'examen pour éviter ce type de problème. C'est une deuxième mesure qui est tout à fait envisagée".

> Déconfinement: LA PHASE 2 EN DIRECT 

"Cette défaillance du serveur est liée au grand nombre de connexions simultanées", a fait savoir l'ULiège dans un communiqué publié dans l'après-midi. Des tests à blanc simulant les conditions d'examens avaient pourtant été effectués ces deux dernières semaines, mais "ils n'ont pas permis de mettre en évidence le problème survenu ce matin", a souligné l'institution. Ce n'est qu'en fin de matinée que la panne a pu être réparée. "Après l'intervention des services informatiques de l'ULiège, la plateforme e-Campus est maintenant relancée et les capacités du serveur vont être à nouveau renforcées", assure l'Université. "Disons qu'il s'agit d'un faux départ. Au premier jour de l'enseignement à distance, on avait aussi dû faire face à un couac technique. Espérons que la suite de la session se déroule dans les meilleures conditions", a déclaré le responsable relations presse de l'Université de Liège, Didier Moreau.

Les étudiants concernés, qui sont restés de longues minutes sans pouvoir se connecter et sans trop savoir que faire, ont finalement été avertis par intranet qu'il s'agissait d'une panne générale. "Beaucoup ont eu le réflexe de contacter le numéro d'appels mis en place par l'Université mais il s'est retrouvé saturé", a indiqué le vice-recteur à la vie étudiante, Rudi Cloots. "Les examens qui n'ont pas pu se tenir sont ou vont rapidement être re-planifiés", a encore indiqué l'Université, qui dit regretter cet incident qui intervient "au début d'une session impliquant un effort collectif inédit, tant de ses étudiants que de ses enseignants". Les examens prévus ce lundi après-midi ont, eux, été maintenus. "Et jusqu'à présent, tout se passe bien", s'est réjoui M. Moreau.

Vos commentaires