En ce moment
 
 

Quel avenir pour le domaine provincial de Chevetogne? "La Régie ordinaire le rendra plus fort et performant"

Quel avenir pour le domaine provincial de Chevetogne?
 
 

L'avenir du domaine provincial de Chevetogne continue d'inquiéter au point d'avoir suscité vendredi une rare interpellation citoyenne adressée au collège provincial, la deuxième depuis l'introduction de ce mécanisme en 2006. Jean-Gérald Prahaut, un citoyen cinacien, souhaitait des réponses à plusieurs questions concernant l'avenir du domaine qui passera sous le statut de Régie ordinaire, en janvier 2022. L'autorité de tutelle s'est voulue rassurante.

"Plutôt que de me laisser aller aux rumeurs, j'ai choisi de vous interpeller", a commencé Jean-Gérald Prahaut. Ce dernier s'interrogeait, notamment, sur l'avenir des classes de forêt, sur le projet de musée vert (qui consiste à mettre 400Ha du domaine en réserve intégrale et 200Ha en zone anthropique) proposé par le directeur du site et sur l'entretien du domaine dans les années à venir.

La députée provinciale en charge du domaine, Geneviève Lazaron (cdH), a affirmé qu'il n'y avait aucune crainte à avoir concernant l'entretien et les rénovations futurs. "Avec la Régie ordinaire prévue pour janvier 2022, il y a un avenir pour Chevetogne. Elle le rendra plus fort et performant, à l'instar du Château de Namur. On a prévu une dotation qui devra être confirmée lors du prochain conseil provincial."

Elle a par ailleurs précisé que le Collège provincial souhaitait prendre le temps d'examiner le projet de musée vert, lequel est "très séduisant mais relève plus du concept que d'un plan stratégique".

"Nous souhaitons surtout examiner d'autres visions, sans nous lier d'emblée", a précisé  Geneviève Lazaron. Celle-ci a également indiqué que le Collège provincial avait procédé à des remplacements d'animateurs lors de ses deux dernières réunions du Collège provincial.


 




 

Vos commentaires