Ce nouveau pont à Dinant est-il trop bas pour que bus et camions passent en-dessous? Le bourgmestre Richard Fournaux vérifie les mesures devant notre caméra

  • Le pont de Dinant serait trop bas pour les autobus

  • Situation surréaliste à Dinant

 

Le pont de Dinant ainsi que les bords de Meuse viennent d'être refaits. La chaussée qui se trouve sous le pont a elle aussi été rénovée. Mais ce chantier suscite aujourd'hui une polémique. L'échevin des travaux estime que les bus ne peuvent plus passer en-dessous, faute de place. Le bourgmestre dément.

La "Croisette", un passage rénové en bord de Meuse, devrait être inaugurée dans trois semaines mais un problème est apparu depuis la fin des travaux, au niveau du boulevard Sasserath et du pont Charles de Gaulle. Mais il n'y aurait plus assez de place pour faire passer un bus ou un camion en-dessous.

Agacé par ces accusations, le bourgmestre Richard Fournaux a tenu à prendre les mesures lui-même en présence de notre journaliste Christophe Clément. Selon ses propres constatations, le pont est suffisamment haut. "Ca passe largement", confie Richard Fournaux, s'étonnant de la polémique.

Quelques minutes plus tard, l'échevin des travaux de la commune se livre au même exercice. Sa mesure est identique, à un centimètre près, mais il se veut bien moins rassurant que son chef de file. "Les bus TEC font 3,60 mètres, et on est à 3,90 mètres. On a donc une tolérance de 30 centimètres, or la marge devrait être de 50 centimètres", dénonce Robert Closset, échevin des travaux de la ville de Dinant.

Au sein de la majorité, les méthodes de calcul divergent donc. La voirie déplacée est de la compétence régionale. C'est donc le Service Public Wallonie qui déterminera si les bus TEC peuvent passer.

Reste le problème des camions. "Je pense qu'il y a des gens qui passent leur temps à chercher le petit truc qui ne va pas", regrette Richard Fournaux, assurant à nouveau qu'il n'existe aucun problème avec ce pont.

Le chantier, qui devait être terminé il y a plus d'un an, sera finalement inauguré fin avril.

Vos commentaires