Florent dénonce les automobilistes qui profitent de la règle de la tirette pour forcer le passage: qui serait en tort en cas d'accident?

Florent dénonce les automobilistes qui profitent de la règle de la tirette pour forcer le passage: qui serait en tort en cas d'accident?

Le système de la tirette, qui impose d'alterner le passage d'une bande à l'autre des véhicules en cas de rétrécissement, est obligatoire sur nos routes depuis le 1er mars 2014. Les plus courtois et intelligents des automobilistes n'auront pas attendu cette date pour appliquer la méthode, mais le fait qu'elle soit inscrite dans le code de la route expose tout contrevenant à une amende de 50 euros.

Mais qui dit modification du code de la route dit aussi adaptation des différents acteurs, et cela ouvre la porte à certaines interprétations qui méritent quelques clarifications.

Florent a ainsi tenu à dénoncer, via notre bouton orange Alertez-nous, certains conducteurs qui profitent de cette règle de la tirette pour forcer le passage. "Je tiens à sonner l'alerte pour éviter les accidents aux endroits de travaux sur la E42. De trop nombreuses fois, certains conducteurs se permettent de doubler jusqu'à la flèche de rétrécissement en forçant le passage pour s'insérer dans le trafic au risque de provoquer un accident", prévient-il.

"Aujourd'hui une conductrice a failli m'envoyer dans le décors en doublant sur la troisième bande à plus de 120 km/h dans une zone 90. Cette dernière est arrivée à vive allure jusqu'au rétrécissement et s'est rabattue sur moi", précise notre témoin.


A quelle vitesse la règle s'applique-t-elle ?

Si un automobiliste peut rester sur sa bande jusqu'au dernier moment quand celle-ci est obstruée ou "disparaît", il semble aussi important de rappeler que le système de la tirette n'est d'application qu'en cas de ralentissements, voire "quand la circulation est quasi à l'arrêt et que le trafic est dense", rappelle Benoît Godart, porte-parole de Vias.

Dans le code de la route, il n'y a pas de précision quant à la vitesse à laquelle la règle s'applique ou pas. Ce serait trop compliqué et les situations où la tirette s'applique ne sont pas du tout celles où l'on peut aisément fixer son compteur de vitesse.

Pour résumer, on peut donc conclure que la règle de la tirette est obligatoire dès que le rétrécissement observé sur la route provoque un ralentissement important et que plusieurs véhicules doivent se mettre "en ordre utile" sur une bande.


Et s'il y a accident ?

Par ailleurs, le fait que la règle soit inscrite dans le code de la route débouche sur une autre conséquence importante: "Si quelqu'un refuse de laisser passer une voiture, en cas d'accident, même s'il reste sur sa bande et que l'autre change de bande, il sera déclaré en tort. Dans un tel cas de figure, on conseille bien évidemment à la personne impliquée dans l'accident d'avoir un ou plusieurs témoins qui pourront confirmer que l'accident a eu lieu dans une zone de ralentissement, et que la règle de la tirette devait être appliquée. Le mieux étant, évidemment, d'avoir une dashcam pour prouver les faits, mais ça c'est un peu le cas pour tous les accidents", conclut Benoît Godart.

Vos commentaires