En ce moment
 
 

Jean-Paul, 71 ans, demande pourquoi les frais bancaires augmentent: voici l'explication des banques

Jean-Paul, 71 ans, demande pourquoi les frais bancaires augmentent: voici l'explication des banques
(c) RTL INFO
 
 

Les frais bancaires ont augmenté au mois de septembre dans la grande banque belge. Cela s'inscrit dans un contexte particulier: les banques deviennent de plus en plus numériques et doivent investir lourdement, tandis que l'argent "ne rapporte plus" autant qu'avant. Beflius se justifie en évoquant une diversification des services proposés gratuitement.

Ce n'est pas la première fois que la rédaction de RTL info reçoit des interrogations ou des coups de gueule de la part de clients des banques. Via le bouton orange Alertez-nous, vous nous avez fait part, par exemple, de votre énervement face aux personnes âgées, parfois oubliées dans cette numérisation galopante de la société. "La digitalisation (l'anglicisme de numérisation) forcée des banques est une honte", avait dénoncé Jacqueline (voir notre article).

Aujourd'hui, nous évoquons le cas de Jean-Paul. Il se pose une question, et elle est pertinente: "Pourquoi Belfius augmente ses tarifs, alors que le service n'a pas changé et que j'effectue toutes les opérations moi-même ?".

J'ai un smartphone depuis 3 ans et je fais mes virements bancaires avec, ça ne me dérange pas

45 ans qu'il est client

Jean-Paul a 71 ans et habite Gilly, dans la région de Charleroi. "Je suis client depuis 45 ans chez Belfius, j'ai toujours été chez eux". Un client satisfait, qui comprend la révolution numérique qui touche le secteur. "C'est une évolution logique, c'est le progrès. J'ai un smartphone depuis 3 ans et je fais mes virements bancaires avec, ça ne me dérange pas".

Ce qu'il ne comprend pas, en revanche, c'est l'augmentation importante des prix qu'il vient de constater. "J'ai un compte à vue basique chez eux, sans carte de crédit. Je payais tous les mois 3,31€ pour ce service, et j'ai remarqué sur mes derniers extraits de compte que depuis le 1er septembre, c'était passé à 4,31€. C'est une augmentation de 33% !".

En plus, je fais toutes mes opérations moi-même !

Cette augmentation, il pourrait encore la comprendre si certaines choses avaient changé, "mais le service est exactement le même". Et il ajoute: "En plus, je fais toutes mes opérations moi-même ! Je ne vais plus à l'agence Belfius que pour d'autres produits comme des assurances ou des épargnes".

Il se pose donc cette question très logique: "Pourquoi Belfius augmente-t-il ses tarifs alors que ma femme, qui est à la Fortis, paie toujours la même chose depuis longtemps ?"

Que disent les banques ?

Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises les frais bancaires. En septembre, nous avons même comparé les tarifs des banques, tout en donnant la parole au secteur, qui avance toujours les mêmes arguments.

En substance: la numérisation de la société est une réalité et les banques, comme la plupart des secteurs (et surtout parce que le sien s'y prête très bien et permettra de larges économies de fonctionnement), investissent massivement. De plus, si l'écrasante majorité des clients ne se rend plus jamais en agence, ça n'a pas de sens de les laisser ouverte pour accueillir les seniors qui ne sont pas équipés. Il y a donc une certaine discrimination, condamnée avec beaucoup d'énergie par Test-Achats.

Hélas, ces inévitables investissements ont lieu alors que le secteur financier connait un moment un peu particulier. Les taux n'ont jamais été aussi bas pour emprunter de l'argent: les banques gagnent donc nettement moins qu'auparavant sur les crédits qu'elles octroient.

Parallèlement, depuis quelques années, et même si ça évolue souvent, la Banque Centrale Européenne (BCE) applique des taux négatifs pour les dépôts des banques. Pour faire simple: afin de favoriser les prêts et les investissements des banques envers les entreprises et les particuliers, et donc de forcer la relance économique et la consommation, la BCE fait payer les banques commerciales (Belfius, BNP, ING, etc) qui y "déposent" de l'argent. Actuellement, le taux est de -0,5%.

Et comme les banques sont obligées de faire ce dépôt qui ressemble à un compte épargne pour garantir l'argent des clients (c'est ce qu'on appelle les "réserves obligatoires"), elles perdent inévitablement de l'argent. Et elles en perdent proportionnellement au total de l'argent que ses épargnants lui confient: au plus les comptes d'épargne des clients de Belfius sont gros, au plus elle doit avoir une "réserve obligatoire" importante auprès de la BCE, au plus elle perd de l'argent en intérêt négatif. Bref: les banques commerciales belges n'ont plus vraiment d'intérêt à servir de tirelire gratuite, ce qui les motive à augmenter les frais bancaires, et à proposer d'autres produits plus lucratifs (assurances en tout genre, investissement, comptes-titres, etc).

La dernière augmentation des forfaits remonte à 2016

Belfius évoque d'autres types d'investissements

Nous avons tout de même demandé à Belfius de répondre à la question de Jean-Paul. "Les tarifs des comptes ont effectivement augmenté de 1€ par mois en septembre 2020", confirme Ulrike Pommee, porte-parole. "La dernière augmentation des forfaits remonte à 2016", précise-t-il.

La banque justifie l'augmentation avec de nouvelles collaborations. "Entre 2016 et 2020, de nombreux investissements ont été effectués de manière à offrir encore plus de services compris dans le forfait mensuel des comptes. Sans être exhaustif, on peut citer l'intégration des comptes de paiement des autres banques, et le développement du Pop-Up!". Il s'agit d'une série d'investissements de la part de Belfius, et d'intégrations de services en ligne dans l'application Belfius Mobile (notamment Immovlan, les titres-services, MyPension, Proximus, voir les détails).

Enfin, "selon les comptes, des assurances supplémentaires ont également été ajoutées gratuitement", conclut Belfius.




 

Vos commentaires