En ce moment
 
 

Gratuité des transports en commun: à quoi ont droit les demandeurs d'emploi dans chacune des 3 régions?

Gratuité des transports en commun: à quoi ont droit les demandeurs d'emploi dans chacune des 3 régions?

A savoir

Comme Maud, des milliers de personnes bénéficient en Belgique d'un remboursement total ou partiel de leur frais de transport du domicile au lieu de travail. L’intervention de l’employeur est obligatoire et ce, quelle que soit la distance parcourue. D'après les chiffres fournis par le SPF Finances, en 2017, plus de 675.000 personnes ont bénéficié d'une intervention pour ce type de frais. Le montant total de ces déplacements représente plus de 373 millions d'euros à charge des employeurs.

Les prochaines élections législatives approchent à grand pas. L'un des débats qui anime la scène politique ces dernières semaines, c'est la gratuité des transports en commun pour les demandeurs d'emploi voire l'ensemble de la population. Une proposition qui n'est pas au goût de tous.

"En 2019, travailler est synonyme de punition. Je me demande pourquoi je me lève chaque matin ?" Maud, 26 ans, nous a interpellés via le bouton orange Alertez-nous pour faire part de son opinion. Cette habitante de Walhain dans le Brabant wallon souhaitait revenir sur une récente proposition qui anime le débat politique: la gratuité des transports en commun pour les chômeurs. 


"Il suffirait juste que je m'assoie dans mon canapé"

Cette jeune maman, assistante dans le milieu médical sur Bruxelles, prend le train tous les jours pour se rendre au travail. L'abonnement mensuel de Maud à la SNCB coûte 135 euros. Précision de taille: son employeur lui rembourse une grande partie de celui-ci, soit 123.20 euros. Résultat, Maud débourse 11,8 euros par mois pour ses déplacements travail-domicile. "Je pars travailler pour toucher un salaire de survie pour mon fils et moi qui n'avons aucun droit social. Je ne profite d'aucun système. Je paie toutes mes factures. Je paie les augmentations d'électricité, de gaz, de transports, alors qu'il suffirait juste que je m'assoie dans mon canapé, à chômer et profiter de la société, de la gratuité des choses", rumine-t-elle.


Quelle offre gratuite existe déjà et qui peut en bénéficier ?

En Belgique, la gratuité des transports en commun existe pour différentes catégories. Exemple, les enfants de moins de 11 ans sur certains réseaux. Mais quid des demandeurs d'emploi ? Des personnes à bas revenus ? Existent-ils déjà des avantages pour ces personnes ? Petit tour d'horizon:  

A LA STIB

  • A la société des transports en commun bruxelloise, deux catégories bénéficient d'une gratuité totale. La première catégorie comporte les personnes à charge du CPAS et bénéficiaires du revenu d'intégration sociale. Sous présentation d'une attestation délivrée par l'un des 19 CPAS bruxellois, ces personnes bénéficient d'un "abonnement S" offrant la possibilité de voyager sur tout le réseau bruxellois gratuitement. Le coût de leur abonnement est pris en charge par la Région bruxelloise - et donc par la collectivité par extension - dans le cadre du contrat de gestion de la STIB.
  • La deuxième catégorie concerne les Bénéficiaires de l'Intervention Majorée dans les soins de santé (BIM). A conditions qu'ils soient âgés de plus de 65 ans, les voyages sur le réseau STIB est gratuit. C'est à nouveau la Région bruxelloise qui prend en charge ces coûts et non leur mutualité.

Et les demandeurs d'emplois dans la capitale? L'organisme compétent en matière d'emploi, Actiris, n'offre aucune gratuité totale des transports en commun pour leurs demandeurs d'emploi. En revanche, il octroie des tickets de transports STIB aux chercheurs d’emploi en accompagnement. "Quelqu'un qui vient faire son premier entretien de bilan de son projet professionnel avec son/sa conseillère se voit proposer une carte de 20 voyages. Si cette personne continue son accompagnement/coaching/séances d’infos/etc., elle aura droit à maximum 50 voyages au total", explique Jean Gatz, porte-parole d'Actiris.

 

TEC

Aux TEC, mêmes conditions qu'à la STIB pour les BIM de plus de 65 ans: gratuité totale.

Pour les demandeurs d'emploi, seuls ceux qui suivent une formation bénéficient d'un remboursement partiel de leurs frais de déplacement. Ce montant est calculé en fonction du nombre de kilomètres parcourus et du nombre de jours de formation. Pour l'année 2018, on compte environ 34.000 demandeurs d'emploi en formation pour plus ou moins 200.000 demandeurs d'emploi.

SNCB

Il existe un tarif préférentiel pour les BIM (-50%), mais pas de gratuité complète.

Il existe des différences de tarifs selon que vous êtes un chercheur d'emploi wallon, bruxellois ou flamand.

A Bruxelles, sur présentation d'une attestation délivrée par Actiris, les demandeurs d'emploi ont l'opportunité de voyager gratuitement sur le réseau SNCB s'ils se rendent à un entretien d'embauche ou une bourse d'emploi.

En Wallonie, le FOREM délivre des attestations permettant une réduction de 75% du prix du billet, toujours dans le cadre de la recherche d'un emploi.

En Flandre, le VDAB - l'équivalent du Forem et d'Actiris - sollicite aux demandeurs d'emploi une participation symbolique d'1 euro par trajet.

Si on compare à d'autres pays, les transports en commun sont globalement bon marché en Belgique. Il y a déjà une grosse partie du coût qui est financé par la collectivité

Et la gratuité pour tous ?

De manière plus globale, la proposition de rendre les transports en commun gratuits - pour tous - dans notre pays anime la campagne électorale et divise nos partis politiques. La gratuité signifie que les usagers ne paieront plus ni ticket ni abonnement. Est-ce une mesure réalisable ? 

Lisez notre article: "La gratuité des transports en commun est-elle réalisable ou même souhaitable? Voici les chiffres et les avis".

Vos commentaires