En ce moment
 
 

Un "problème technique" de BNP Paribas Fortis retarde le versement de milliers de salaires: "On est des pigeons", conclut déjà Olivier

Un
Image d'illustration (BELGA)
 
 

Un retard concernant "des fichiers de paiement" du côté du groupe bancaire franco-belge a causé un retard d'environ 24 heures pour le paiement de certains salaires.

La rédaction de RTL info, lundi 30 novembre, a reçu de nombreux témoignages agacés et inquiets de personnes n'ayant pas encore reçu leur salaire ou leur traitement du mois. Point commun: toutes les personnes qui nous ont contactés via la page Alertez-nous ont la même banque: BNP Paribas Fortis.

"Il y aurait des soucis chez Fortis, des milliers de gens n'ont pas reçu leur salaire ou leur pension", nous a écrit René, inquiet.

Marie-France et son mari, "retraités de chez Belgacom", partent en vacances en Allemagne ce mardi. Aucun d'entre eux n'a touché sa pension, qui doit normalement arriver "le dernier jour ouvrable du mois". Pour eux, l'inquiétude se transforme en colère. "C'est inadmissible. Si les domiciliations ne sont pas honorées faute d'approvisionnement à cause de ça, qui va payer les frais de retard ? Ah c'est bien, on paie des sommes exorbitantes pour la gestion des comptes alors qu'on doit tout faire (au self ou via internet) et en plus, ils se permettent des erreurs que nous on va encore devoir payer".

Quant à Olivier, il craint également les indemnités de retard et les intérêts pour les découverts bancaires. "Enseignants non payés ! C'est scandaleux ! Nous sommes un couple d'enseignant et comme tant d'autres collègues nous n'avons pas reçu notre salaire! On est des pigeons!"


Quel est le problème ?

Olivier, Marie-France et René ne doivent pas s'inquiéter. Durant la nuit du 30 novembre au 1er décembre, leurs comptes ont sans doute été crédités.

Il y a eu un souci "avec quelques fichiers de paiement", nous a expliqué un porte-parole de BNP Paribas Fortis. Il s'agit "d'un petit problème informatique" qui a retardé le transfert d'argent.

On parle tout de même de "340.000 transactions" impactées. Il ne s'agit pas uniquement de versements de salaire, mais bien d'opérations bancaires en général.

La situation aurait été réglée "durant la nuit": il est plus que probable que "ceux qui vont vérifier leurs comptes ce matin verront les transferts". BNP Paribas Fortis nous a assuré qu'elle "va encore vérifier ce mardi matin" si tout est bien rentré dans l'ordre.

Un petit retard de 24 heures, donc, mais la banque s'en excuse. Elle reconnait que "cela peut être gênant" et "comprend que de nombreuses personnes attendent leur argent". 




 

Vos commentaires