En ce moment
 

Ce moment que Roméo Elvis regrette profondément : "Ce truc me pèse depuis trop longtemps"

Ce moment que Roméo Elvis regrette profondément :
© Instagram Romeo Elvis

Ce jeudi 18 juillet, Romeo Elvis a publié un long message sur Instagram. Le rappeur belge est revenu sur une affaire qui date de 2017. Il avait utilisé des mots insultants lors d'un freestyle sur Skyrock. Deux ans plus tard, l'artiste qui ne veut pas véhiculer ce genre de propos a voulu demander pardon à toutes les personnes qu'il a pu blesser ce jour-là.

"Ce truc me pèse depuis trop longtemps. En 2017, j'étais l'invité de Skyrock toute une semaine. Un soir, j'ai interprété un freestyle dans lequel j'ai utilisé des mots choquants pour essayer de parler d'un sujet qui me tenait à coeur. Malheureusement, je m'y suis mal pris et le message qui est passé était à l'opposé de mon intention", débute le rappeur.

Je le vis vraiment mal

"Après la première avalanche de tweets en 2018, j'ai senti le besoin de m'expliquer et de m'en excuser publiquement. J'en ai parlé à mon management et on m'a conseillé de laisser ce truc s'éteindre tout seul. Je n'aurais peut-être pas dû les écouter sur ce coup-là", poursuit le frère d'Angèle.

"Moi, j'ai peur que ça ne s'éteigne jamais et en réalité, je le vis vraiment mal alors voilà quelques lignes pour vous", annonce-t-il.

"Je n'ai jamais voulu revendiquer le droit d'utiliser des mots qui ne m'appartiennent pas. Chacun à son histoire et ses sensibilités. Non, je n'ai jamais appelé un noir "négro" ou un homo "PD" que ce soit clair. Ce jour-là, j'ai fait l'erreur de penser que c'était une évidence pour tout le monde, que ma voix n'avait pas de poids, que ce serait anecdotique... Je n'écris pas ce texte pour me justifier, je sais aujourd'hui que ce n'était pas la bonne chose à faire et j'ai juste envie qu'on le sache", ajoute l'artiste.

"J'ai conscience que ma voix pèse aujourd'hui et je veux propager un message positif, encourager les gens à être ou à devenir ce qu'ils sont et non pas à créer des polémiques. Ca a toujours été mon but et je regrette amèrement d'avoir créé la confusion, j'ai même du mal à y croire. Aujourd'hui, je veux que ce soit clair: je suis l'ennemi du racisme, de l'homophobie et de l'intolérance comme toute personne sensée sur cette foutue planète. Beaucoup d'amour de la part d'un homme maladroit. Pardon à tous ceux que j'ai blessé, sincèrement", conclut l'interprète de "Malade".

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires