En ce moment
 

La star de la télé-réalité Maddy Burciaga accusée de faux partenariat par la Fondation Brigitte Bardot: elle RÉPLIQUE

La star de la télé-réalité Maddy accusée de faux partenariat par la Fondation Brigitte Bardot: elle RÉPLIQUE
© Instagram @maddyburciaga
 
Maddy Burciaga
 

Maddy Burciaga, candidate de téléréalité devenue influenceuse, a annoncé sur le site internet de sa marque un partenariat avec la Fondation Brigitte Bardot. Cette dernière dément et a envoyé une mise en demeure à l'intéressée. Elle réagit aujourd'hui sur son compte Instagram.

Maddy Burciaga a lancé sa propre marque de cosmétiques il y a quelques années. Comme l’a dévoilé le journaliste Hugo Clément, la jeune femme proposait une réduction de 25% sur le site de sa marque et expliquait que 25% des bénéfices seraient reversés à la Fondation Brigitte Bardot grâce au code "Bardot50" durant le mois d'octobre. La jeune femme agrémentait cette annonce d’une photo d’elle posant avec un lionceau en captivité.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.

La Fondation Brigitte Bardot a très vite fait savoir qu’elle n’avait aucun lien avec l’influenceuse. "La Fondation tient à préciser qu’elle n’a jamais autorisé une telle exploitation de son nom et de sa réputation, pour laquelle elle n'a d'ailleurs jamais été sollicitée, ni évidemment rémunérée. Une telle utilisation afin d'assurer la commercialisation de cosmétiques est d'autant plus préjudiciable que ceux-ci ne sont en aucun cas certifiés 'vegan'. La FBB se réserve le droit d'entamer toutes les poursuites qu'elle jugera nécessaires," explique le communiqué posté sur les réseaux sociaux.

"La photo n'est pas appropriée"

La principale intéressée a réagi aujourd'hui en story Instagram. "Je ne vous cache pas que j'ai besoin de clarifier certaines choses parce que franchement, je suis choquée, commence-t-elle. En gros, vous avez dû le voir, il y a beaucoup d'articles qui tournent concernant des dons qui ont été faits à la Fondation pour les animaux avec mon site internet. Pour clarifier les choses, le problème n'est pas le reversement des dons puisque ça a été fait depuis quelque temps déjà. Les dons ont été comptabilisés tout le mois d'octobre. Tous les ans, la marque reverse des dons à certaines associations."

La Fondation se retourne contre mois

Selon Maddy, c'est plutôt la photo de son site qui poserait problème. "Dernièrement, il y a pas mal de polémiques autour des animaux, notamment par rapport à des zoos à Dubaï où les gens vont faire des photos avec les animaux. En fait, pendant tout le mois d'octobre, l'association, ça ne les a pas du tout dérangés d'avoir cette fameuse bannière sur le site internet avec cette fameuse photo. Aujourd'hui, je suis d'accord de reconnaître que la photo n'est pas appropriée. C'est de la maladresse, tout simplement (…) Qu'elle soit mal interprétée, c'est une chose. Maintenant, ce que je ne comprends pas, c'est que pendant un mois, tout va bien, les dons sont reversés et quand il y a un buzz autour des animaux, on me met dedans et la fondation se retourne contre moi. D'après eux, il n'y a aucun partenariat, ils n'ont jamais autorisé. Effectivement, je n'ai pas du tout fait de partenariat avec une association parce que pour moi, je ne vais pas monétiser des associations auxquelles je donne de l'argent. Cela parait logique, je fais ça de bon cœur. Avec mon site internet, on reverse 25% des bénéfices à des associations."

Un virement de 200 euros... après une mise en demeure

La jeune femme explique qu'elle s'est elle-même rendue sur le site de la Fondation et a fait un don en tant qu'entreprise… ce que réfute l'association. "Elle assure avoir bien versé les "fonds" que la FBB aurait "acceptés", a tweeté la Fondation Brigitte Bardot. Voici la réalité : alertée sur ce partenariat imaginaire, la FBB envoie une mise en demeure à Mme Burciaga le 29 octobre par lettre recommandée pour lui demander de supprimer toute référence à l’association. À cette date, aucun virement n’avait été effectué. Il a fallu attendre hier à 13h32, alors que la polémique montait sur les réseaux, pour que la marque Mlips Cosmetic fasse un virement de 200€ sur le site de la FBB. 200€, versés à la hâte, six jours après la mise en demeure !"

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Se disant "hyper déçue" et "choquée", Maddy explique "que même en voulant aider des personnes, ça arrive toujours à se retourner contre nous".

ÉLECTIONS AMÉRICAINES: les résultats en temps réel

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mercredi 4 novembre ?

 




 

Vos commentaires