En ce moment
 

Muriel Robin, victime de tentatives de viol à 12 ans, témoigne: "J'ai été coincée dans un ascenseur"

Muriel Robin, victime de tentatives de viol à 12 ans, témoigne:
 
 

Alors que Muriel Robin incarnera prochainement - dans le téléfilm Doutes - le rôle d'une journaliste dont le mari est accusé de viol, l'actrice de 66 ans a livré un témoignage poignant à Yahoo. Elle confie en effet avoir été victime de plusieurs tentatives de viol à l'âge de 12 ans.

Le vendredi 5 novembre prochain, la chaîne Arte diffusera un nouveau téléfilm intitulé DoutesMuriel Robin y incarne une journaliste dont le mari est accusé de viol par une jeune femme. Ce scénario, inspiré d'une histoire vraie, en rappelle malheureusement un autre... Interviewée par nos confrères de Yahoo, l'actrice de 66 ans a fait des révélations glaçantes à propos de tentatives de viol dont elle a été victime à l'âge de 12 ans. "Un curé m'a mis la main sur la cuisse (...) Je me souviens, il était très sympa avec moi. Il disait des gros mots, donc on l'aimait bien, ça avait un côté moderne", raconte-t-elle. 

L'adolescente de l'époque est heureusement parvenue à dire stop. "Moi, je lui ai dit non. J'avais ce caractère-là", dit-elle. Muriel Robin décrit l'adolescente de l'époque comme une jeune femme semblable à aujourd'hui. "Quand j'avais 12 ans, je faisais la même taille, j'avais déjà une mâchoire carrée et les cheveux courts. Et malgré tout, il a fait ça avec moi (...) Mais je vois bien le physique qu'elles avaient les filles de ma classe. Toutes ces filles avec des prénoms doux, des cheveux longs, des physiques comme on peut l'imaginer. Elles ont dû y monter aussi au-dessus de la chapelle. Et je ne suis pas sûre que ce se soit passé comme ça", détaille l'actrice. 

Quelques mois plus tard, Muriel Robin est à nouveau victime d'un pervers, beaucoup plus jeune cette fois. "J'ai été coincée dans un ascenseur quand j'avais 12 ans, aussi par un garçon. Il a commencé à vouloir certainement me violer. La porte s'ouvrait, se fermait. Je faisais 1m70 et j'ai réussi à sortir", témoigne-t-elle. Ces traumatismes, elle fera le choix de ne jamais en parler à ses parents, "pour ne pas qu'ils se fassent de soucis."

Face à cet horrible scénario dont elle a été victime, Muriel Robin souhaite faire passer un message à toutes les femmes qui subissent ou ont subi des agressions sexuelles: "La première chose à dire à une femme qui a été victime de ça, c'est 'Tu n'y es pour rien, il n'a pas le droit'."


 




 

Vos commentaires