En ce moment
 

Les filles de Felipe et Letizia d'Espagne mises sur le devant de la scène pour faire oublier Juan Carlos

Les filles de Felipe et Letizia d'Espagne mises sur le devant de la scène pour faire oublier Juan Carlos
(c)BELGA
 
 

Empêtré dans un scandale de corruption, l'ex-roi Juan Carlos est parti en exil pour tenter de préserver l'image de la Couronne espagnole, une institution fragilisée, de moins en moins populaire mais protégée par la Constitution.

L'ancien monarque de 82 ans a annoncé la semaine dernière son départ pour une destination encore inconnue afin de "faciliter l'exercice" des fonctions de son fils Felipe VI, au moment où les justices espagnole et suisse se penchent sur ses comptes bancaires en Suisse, sur lesqles il aurait notamment reçu 100 millions de dollars d'Arabie saoudite.

D'après les dernières enquêtes d'opinion, la monarchie est "très fragile, non seulement parce que le crédit politique dont elle jouissait il y a 15 ou 20 ans s'est érodé, mais aussi parce qu'elle souffre d'une crise de confiance", explique le politologue Lluís Orriols.

L'institut de sondage officiel a cessé en 2015 d'interroger les Espagnols sur leur soutien à la monarchie, lorsque la cote de popularité de l'institution était à peine de 4 sur 10. Elle dépassait 7 sur 10 dans les années 1990, au sommet de la popularité de Juan Carlos. Les sondages privés font apparaître un pays divisé à parts égales entre défenseurs de la Couronne, généralement âgés et conservateurs, et anti-royalistes, plutôt jeunes ou électeurs de gauche.

Le magazine Gala souligne que le Roi et la Reine d'Espagne mettent d'avantage en avant leurs deux filles, Leonor, et Sofia en se déplaçant en leur compagnie. Une manière "d'envisager le futur de la monarchie" et de "faire oublier les errances de Juan Carlos", écrit Gala.

Âgées de 14 et 13 ans, les deux jeunes filles prennent du galon. Actuellement en vacances avec leurs parents à Majorque, elles se sont promenées dans les rues de Petre, une ville de cette île des Baléares, en arborant des masques de protection. Il s'agissait de la première sortie publique de la famille royale d'Espagne depuis le scandale Juan Carlos. Leonor aidait sa soeur cadette à avancer et lui tenait souvent la main. Blessée au genou, Sofia était équipée d'une béquille. Tout un symbole pour une monarchie mise à mal.


 




 

Vos commentaires