En ce moment
 

Affaire Christian Quesada: "Ça a été une période très dure pour Jean-Luc", avoue Zette, la voix-off du jeu télévisé

Affaire Christian Quesada:
© Images Isopix

Star du petit écran durant près de 200 émissions, Christian Quesada a été mis en examen et écroué pour "corruption de mineur" et "détention et diffusion d'images pédopornographiques" en avril dernier. Trois mois après les faits, "le Parisien" revient sur cette sombre affaire qui a ébranlé le paysage audiovisuel français.

L'affaire avait été révélée par nos confrères de RTL France. Le média rapporte que des "centaines d'images et vidéos compromettantes de mineurs et d'enfants subissant des viols et agressions sexuelles, qu'il échangeait avec d'autres internautes".

Le jour-même, Jean-Luc Reichmann apprend la nouvelle et prévient le patron du groupe qui produit l'émission, explique Le Parisien. En plein tournage, le présentateur continue son travail, bien que très perturbé par ce qu'il vient d'apprendre. 

Isabelle Benhadj, alias "Zette", la voix-off du jeu des "Douze coups de midi" se confie dans les colonnes du quotidien. "On s'est pris la nouvelle dans la tête. Mais comme un comédien qui monte sur scène alors qu'il vient de perdre un proche, Jean-Luc a assuré les enregistrements. C'était sa manière de tenir. Cela a permis de souder l'équipe", relate-t-elle. Avant d'ajouter: "Ça a été une période très dure pour lui. Comme tout le monde, il est tombé des nues".


"Il lui demandait de se dévêtir, de lui envoyer des photos dénudées"

Jean-Luc Reichmann s'est affiché aux côtés de Christian Quesada pendant près de six mois. Ensemble, ils ont multiplié les couvertures de magazines. Sur les réseaux sociaux, il avait réagi : "Suite à la nouvelle dévastatrice que l’on a tous découvert concernant Christian Quesada, je suis ce matin sous le choc et je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère. Je réitère aujourd’hui tout mon respect à la Brigade des Mineurs qui fait un travail remarquable au quotidien, et également à toutes les personnes qui travaillent à combattre ces prédateurs qui peuvent, de près ou de loin, nous côtoyer. Cette rage qui s’empare de moi m’incite, aujourd’hui plus que jamais, à continuer mes combats, dont celui de protéger et d’accompagner au mieux nos enfants. Nous devons rester avant tout unis, et surtout être ensemble, y compris sur les réseaux, qui peuvent devenir des fléaux dévastateurs". 

Christian Quesada avait marqué les téléspectateurs entre 2016 et 2017. Les enquêteurs sont remontés jusqu'à lui suite à la plainte d'une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur internet avec un autre personne se faisant passer pour un mineur. "Il lui demandait de se dévêtir, de lui envoyer des photos dénudées et lui a fait des propositions ouvertement sexuelles", avait indiqué le magistrat. 

Vos commentaires