Mondial de hand: humilié par l'Argentine, le sélectionneur croate démissionne

Mondial de hand: humilié par l'Argentine, le sélectionneur croate démissionne
Le sélectionneur de la Croatie, Lino Cervar, dépité après la défaite face à l'Argentine lors du match de groupes du Mondial, au Caire, le 23 janvier 2021MOHAMED ABD EL GHANY
 
 

Après l'humiliante défaite des handballeurs croates contre l'Argentine (23-19) samedi au Mondial-2021, Lino Cervar a annoncé qu'il démissionnerait de son poste de sélectionneur de la Croatie après la compétition en Egypte et avant le tournoi de qualification olympique mi-mars.

"J'endosse l'entière responsabilité, ce n'est pas acceptable pour moi. C'est préférable si quelqu'un d'autre vient à ma place, je ne suis pas prêt à aller plus loin", a commenté après la rencontre au micro de la chaine de télévision RTL, Lino Cervar, qui a guidé la sélection croate à l'or olympique en 2004 à Athènes et à l'or mondial en 2003.

Relancé pour savoir si cela signifiait qu'il démissionnerait de son poste après le Mondial, Cervar a répondu: "Absolument, oui".

Malgré le revers contre l'Argentine, la Croatie peut toujours espérer arracher un des deux billets pour les quarts de finale du Mondial-2021, en cas de victoire lundi soir contre le Danemark. Mais les Croates, vice-champions d'Europe il y a un an, ne sont plus maîtres de leur destin, et ne peuvent se qualifier qu'en cas de défaite argentine contre le Qatar lundi.

Interrogé par l'AFP dans l'hôtel du centre du Caire où la Croatie est logée, le jouer vedette Domagoj Duvnjak s'est montré dubitatif sur l'effectivité d'une décision prise "à chaud". "On verra bien après" le Mondial, a-t-il commenté.

La Croatie doit disputer un tournoi de qualification olympique extrêmement relevé du 12 au 14 mars à Montpellier, avec la France, le Portugal et la Tunisie, et seulement deux places pour voir Tokyo-2020 fin juillet et début août.

Les Croates, champions olympiques en 1996 à Atlanta et en 2004 à Athènes, ont disputé les Jeux à cinq reprises dans leur jeune histoire: 1996, 2004, 2008, 2012, et 2016.




 

Vos commentaires