En ce moment
 

Chadli revient sur les piques lancées par des journalistes français aux Diables Rouges: "Thomas n'a rien dit de mal"

 
 

Nacer Chadli s'est présenté lors de la conférence de presse prévue ce mardi après-midi. Le Diable Rouge a notamment parlé du malaise cardiaque de Christian Eriksen.

Il confie avoir été "choqué" quand il a appris la nouvelle samedi soir. "Je ne regardais pas le match mais un ami m'a appris la nouvelle par message. On s'apprêtait à débuter le briefing technique. Et quand on a appris, sur le chemin du stade, que Christian allait mieux et qu'il était conscient, ça a été un ouf de soulagement. Ca a aussi probablement aidé les onze titulaires à se concentrer sur notre match."

Selon lui, cet événement n'aura pas d'incidence sur la préparation des Diables Rouges pour ce match. "Je ne pense pas que l'incident avec Christian va changer notre approche du match. Et je trouve bien que le sélectionneur danois demande à ses joueurs s'ils sont prêts à débuter le match car cela pourrait se comprendre si certains ne se sentent pas prêts mentalement. C'est en tout cas une belle équipe, qui nous a donné du fil à retordre ces derniers mois."

Chadli a par ailleurs brièvement donné son point de vue à propos des piques lancées par des journalistes français aux Diables Rouges suite aux propos de Meunier samedi soir. "Thomas n'a rien dit de mal. Il a rappelé qu'on était n°1 mondiaux... et les Français en tirent comme conclusion qu'on a le gros cou. Chacun voit les choses comme il veut. Et je vous rassure: chez les Diables il n'y a aucun sentiment anti-français. C'est eux qui parlent de seum ou de haine. Mais pour nous cette demi-finale est du passé et il n'y a pas de sentiment de revanche. Ce soir, je souhaite juste à la meilleure équipe de l'emporter lors de France-Allemagne."




 

Vos commentaires