La communication "diplomatique" de Roberto Martinez commence à agacer: "C'est de pire en pire", tacle Marc Degryse

La communication
© Belgaimage/RTLSport
 
 

Depuis quatre ans, il est peu de dire que le travail de Roberto Martinez à la tête des Diables Rouges est bon, voire très bon. Un point, cependant, est à améliorer selon plusieurs observateurs de l'équipe nationale belge de football: sa communication, jugée trop "diplomatique".

La Belgique s'est imposée (1-2) en Islande mercredi en Ligue des Nations. Au micro de la RTBF, Roberto Martinez avait dit avoir apprécié la "réaction parfaite" des Diables Rouges après la défaite en Angleterre. "Ce n'est pas vraiment facile de venir en Islande. La pelouse n'étais pas vraiment bonne. Je ne cherche pas d'excuse non plus. L'intensité et la concentration étaient là, c'était une solide performance et la réaction parfaite après la défaite en Angleterre".

Des propos et une communication "diplomatique" qui commencent à agacer certains observateurs de l'équipe nationale. Marc Degryse, ancienne gloire du football belge et aujourd'hui consultant en Flandre, en premier: "Je pense que c'est un grand entraîneur, il travaille bien depuis quatre ans, je tiens à le souligner. Mais être si fier après ce match... Il pourrait au moins dire que notre équipe nationale est capable de mieux", a lâché l'ancien joueur de Bruges et d'Anderlecht sur le plateau d'une émission de la chaîne néerlandophone VTM. "C'est de pire en pire. Il exagère le positif, il va de plus en plus loin".

Même son de cloche pour Jan Mulder, légende du RSCA également invitée: "Si vous n'avez pas vu le match et devez vous faire une idée en regard du discours tenu, vous avez l'impression d'avoir livré un match phénoménal face au Brésil de Neymar...".




 

Vos commentaires