En ce moment
 

Le capitaine finlandais encense les Diables Rouges et en fait le favori de l'Euro 2020

 
 

Tim Sparv, capitaine et expérimenté milieu de terrain finlandais, n'a jamais été battu par la Belgique. Le joueur du club grec de Larissa, 34 ans, veut s'appuyer sur cette expérience positive pour aborder le match de lundi à Saint-Pétersbourg lors de la 3e journée du groupe B de l'Euro, décisive en vue des qualifications pour les huitièmes.

Sparv a disputé les trois derniers duels, tous amicaux, entre Belges et Finlandais. Après un succès finlandais en 2010 (1-0) à Helsinki, les Diables ont à chaque fois partagé l'enjeu, à Gand en février 2011 (1-1) puis à Bruxelles en juin 2016 (1-1). "Nos résultats contre la Belgique ont été bons. C'est compliqué d'expliquer pourquoi car j'estime que c'est l'une des meilleures équipes d'Europe. J'en fais d'ailleurs ma favorite pour le titre à cet Euro. Ils ont d'excellents joueurs dans toutes les lignes et disposent d'un très bon staff technique", a expliqué Sparv, resté sur le banc contre la Russie après avoir débuté lors de la victoire inaugurale contre le Danemark. La Finlande, qui dispute son premier grand tournoi, peut encore se qualifier pour les huitièmes.

"La situation est entre nos mains mais le défi reste énorme", a détaillé Spar, 81 apparitions avec les Hiboux Grands-Ducs. "Je pense que tous les joueurs et l'encadrement sont fiers de faire partie de cette aventure, nous avons travaillé très dur pour le football finlandais et cet Euro était notre rêve commun. Maintenant que nous sommes présents, nous espérons laisser un héritage. Nous voulons que ce premier grand tournoi ne soit pas le dernier", pouvait-on lire sur le site de la fédération finlandaise.

Derrière la Belgique, en tête avec 6 points, la Russie et la Finlande se partagent la 2e place avec 3 unités. Le Danemark ferme la marche (0) mais peut encore espérer se hisser en huitièmes.


 




 

Vos commentaires