Accueil Sport Football Football Belgique

Anderlecht assommé par Zulte Waregem: les Mauves s'enfoncent dans le ventre mou

Dans un stade sans supporters, Anderlecht a de nouveau sombré face à Zulte Waregem (2-3) dans le cadre de la 21e journée de championnat. u classement, Anderlecht se retrouve en 12e position avec 24 points, trois de plus que Courtrai (14e), cinq que Zulte Waregem, 16e et premier descendant, et 9 que Seraing (18e).

Le match

Brian Riemer s'est passé de Fabio Silva et a renvoyé Amadou Diawara, Kristian Arnstad et Killian Sardella sur le banc. Du coup, Moussa N'Diaye, Adrien Trebel, Mario Stroeykens et Benito Raman étaient présents au coup d'envoi. A Waregem, Mbaye Leye a effectué un seul changement obligé: Borja Lopez a substitué le suspendu Novatus Miroshi.

Avec Yari Verschaeren et Stroeykens très haut placés, Anderlecht s'est installé dans la zone adverse et sur une perte de balle de Waregem, le milieu a servi l'attaquant dont le tir est passé juste à côté (8e). Par contre, sur une récupération d'Alieu Fadera devant Zeno Debast aux seize mètres, Zinho Gano a ouvert la marque (11e, 0-1).

Les Mauves ont répliqué timidement à l'image de la première frappe cadrée de Francis Amuzu, facilement captée par Sammy Bossut (22e). Les visités ont quand même rétabli l'égalité sur un coup franc botté par Verschaeren et sur le rebond d'une frappe de Trebel repoussée par la défense, Raman a placé le ballon au bas du poteau droit (35e). Peu après, l'attaquant a assuré le retournement de situation d'un tir croisé (36e, 2-1).

Anderlecht a relancé la seconde période et décalé par Majeed Ashimeru, Raman a manqué le coup du chapeau en bottant sur Bossut et en mettant le ballon à côté sur le rebond (51e).

Au niveau de l'efficacité, les Waregemois avaient du répondant: sur un long ballon de Ruud Vorme, Alioune Ndour a égalisé d'un plat du pied après avoir contrôlé le ballon de la poitrine (62e, 2-2). Dans la foulée, le coach anderlechtois a fait monter au jeu Arnstad et le nouveau venu Anders Dreyer à la place de Trebel et Raman (66e). Cette manœuvre aura vite été annihilée par une perte de balle d'Amir Murillo dont a profité Fadera pour reporter les visiteurs au commandement (75e, 2-3).

Sur un débordement d'Amuzu, Dreyer a vu sa frappe déviée de justesse par Bossut (82e), qui s'est encore distingué à plusieurs reprises. 

À la une

Sélectionné pour vous