En ce moment
 

François Fornieri insiste et réitère son intérêt pour le Standard

"Bruno Venanzi doit partir": François Fornieri toque une fois de plus à la porte du Standard
 
 

François Fornieri ne lâche pas le morceau. L'investisseur liégeois a encore une fois réitéré son intérêt pour un investissement au Standard dans les colonnes de Sudpresse, alors que la gronde des supporters s'intensifie, avec en toile de fond, la demande de départ du président Bruno Venanzi et du CEO Alexandre Grosjean.

Intéressé depuis des mois, Fornieri a jusqu'ici obtenu une fin de non-recevoir. Mais il persévère. "Je reste disponible pour le Standard. La seule manière de calmer les choses, c’est de partir ou au moins de désigner des gens qui gèrent à leur place. Là, ils s’accrochent envers et contre tout", a-t-il lancé au sujet du président et du CEO du Standard. S'il affirme ensuite ne pas vouloir occuper une fonction de direction, il dit vouloir changer le projet de l'Immobilière, en la relocalisant à Sclessin pour éviter le loyer exorbitant du nouveau stade.

Il l'affirme: il viendra à Sclessin avec Lucien D'Onofrio et son énorme carnet d'adresses. Pour lui, il faut donc du changement au Standard. "Bruno Venanzi doit prendre ses responsabilités et partir. Il y a dix ans, le Standard était le premier club belge, au niveau sportif comme au niveau de la trésorerie. Et aujourd’hui, il est dans le ventre mou pour ne pas dire pire et doit trouver année après année des astuces pour avoir sa licence", a-t-il lâché en fin d'entretien. 

Aucune négociation n'est actuellement annoncée. 


 

Vos commentaires