Ce joueur russe va chercher sa médaille déguisé en Deadpool (vidéo)

Deadpool est champion de Russie: le déguisement génial porté par un attaquant du Zénith (vidéo)
 
 

Le Zénith Saint Petersbourg a décroché le titre de champion de Russie pour la troisième année consécutive, dimanche, après avoir battu le Lokomotiv Moscou 6-1 lors du match au sommet de la 28e journée du championnat russe de première division. À deux journées de la fin, le club du géant gazier Gazprom compte neuf points d'avance sur son premier poursuivant, le Lokomotiv.

La victoire du Zénith à domicile a été assurée par un triplé de l'international iranien Sardar Azmoun (39e, 45e+3 et 46e). Le capitaine du Zenit, Artem Dzyuba, a ouvert le score d'un lob astucieux (19e), puis a marqué une deuxième fois après que le gardien du Lokomotiv n'a pas réussi à dégager le ballon (51e). Malcom a également marqué avec un tir à distance (67e).

François Kamano a marqué l'unique but du club moscovite (56e). C'est la septième fois que le club du nord-ouest de la Russie est champion. Le Zenit se rapproche ainsi du record du Spartak Moscou, qui compte dix titres à son actif depuis le premier championnat de Russie en 1992. Les joueurs du Zenit ont pu fêter le titre avec leurs fans. Et Artem Dzyuba en a profité pour faire le show.

Le joueur de 32 ans est monté sur le podium pour récupérer sa médaille dans un incroyable costume de Deadpool, interprété par Ryan Reynolds. Une décision symbolique que le joueur a défendu en interview. "Deadpool, c'est la régénération : c'est tout moi. J'ai ce costume depuis une éternité, c'est notre troisième titre consécutif : je peux me permettre de le porter", a-t-il détaillé.

En Russie, les autorités régionales autorisent le remplissage de 75 pour-cent des stades. Pour l'Euro, les stades seront remplis à moitié. Les Diables Rouges jouent deux de leurs trois matches de groupe à Saint-Pétersbourg.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires