En ce moment
 

L'Altlético met deux buts en deux minutes et retourne la situation contre Valence (vidéo)

Un come-back incroyable: l'Atlético remonte Valence avec deux buts en 120 secondes (vidéo)
 
 

Le caractère du champion ! L'Atlético Madrid a arraché un succès miraculeux à domicile 3-2 contre le Valence CF samedi pour la 22e journée de Liga, et reste à la 4e place de Liga, à 13 longueurs du leader, le Real Madrid, qui reçoit Elche dimanche (18h30).

Menés 2-0 à la pause après deux buts de Yunus Musah (25e) et d'Hugo Duro (44e), les champions d'Espagne en titre ont réussi une rempontada d'enfer en deuxième période.

Matheus Cunha a d'abord réduit l'écart à la 63e, puis Angel Correa, bien placé à la reprise d'un ballon relâché par Jaume Domenech à la 90e+1 est parvenu à égaliser à 2-2, et le sauveur rojiblanco a été Mario Hermoso, esseulé au second poteau pour claquer le but de la victoire à la 90e+3.

Un succès inespéré qui prouve encore une fois les ressources mentales immuables de cet Atlético Madrid animé par son entraîneur-totem Diego Simeone, mais qui ne cache par les maux d'un candidat au titre malade. Après avoir été éliminés en 8e de finale de la Coupe du Roi jeudi soir sur la pelouse de la Real Sociedad (2-0) et en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne la semaine dernière par l'Athletic Bilbao (2-1), les Rojiblancos ont relevé la tête en championnat.

Mais la défense reste le gros point noir de cet Atlético montagne russes : les deux buts encaissés en première période qui sont symptomatiques d'une défense malade. Cette saison, l'Atlético a encaissé 26 buts en 21 matches de championnat, alors qu'il n'avait vu ses filets trembler que 25 fois sur l'intégralité de la saison passée !

Et en plus de la défense, samedi soir, l'attaque de l'"Atléti" est longtemps restée en panne : le "Pistolero" uruguayen Luis Suarez a manqué une grosse occasion d'égaliser, seul dans la surface à la 80e, et Jaume Domenech a détourné du bout des doigts une frappe rasante de Yannick Carrasco.

Et malgré la victoire, Simeone doit sans doute toujours pleurer l'absence d'Antoine Griezmann, victime d'une rechute de sa blessure à la cuisse droite de décembre et qui devrait revenir en jeu début février.

Mais les cartes vont être rebattues pour le champion d'Espagne en titre la prochaine journée : Simeone et les siens se déplaceront au Camp Nou pour un choc contre un FC Barcelone lui aussi malade, mais en quête d'un second souffle.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires