En ce moment
 

L1: Monaco à Toulouse, la victoire ou la crise

L1: Monaco à Toulouse, la victoire ou la crise
L'entraîneur portugais de Monaco, Leonardo Jardim, lors du match de Ligue 1 à Bordeaux, le 24 novembre 2019NICOLAS TUCAT

"C'est un match très important pour notre avenir": Leonardo Jardim et Monaco, piètre 14e de Ligue 1, se déplacent mercredi (19h00) à Toulouse, dernier, sans autre option que de gagner pour éviter une crise et garder l'espoir de revenir sur la tête.

- Pression du résultat -

Évoquer une quelconque pression sur le Rocher semble toujours paradoxal. Pourtant, les mauvais résultats de l'ASM (14e, 18 pts) conjugués à la capacité de Marseille (2e, 28 pts) à enchaîner les victoires ont creusé le début d'un gouffre: 10 points d'écart entre les deux clubs avant cette 16e journée.

Dans l'optique d'une qualification pour la prochaine Ligue des champions, accessible aux trois premiers du classement, la cote d'alerte est largement atteinte à Monaco.

"Certains ont déjà dix points d'avance sur nous, reconnaît l'entraîneur monégasque. On a donc besoin de gagner des matches pour rester dans la course aux objectifs."

"C'est un match très important pour notre avenir et remonter au classement", poursuit Jardim. Pour cela, "il faudra une mentalité forte et de vainqueur" au Stadium mercredi, prédit le Portugais, face à une lanterne rouge qui refuse de baisser les bras.

"On y croit à fond, même si on est dernier" a assuré mardi en conférence de presse l'entraîneur toulousain Antoine Kombouaré. "On a honte de notre classement. On n'est pas content, on sait qu'on fait de la merde (sic) mais c'est la photo du moment" a-t-il ajouté après cinq défaites consécutives en L1.

- Enfin performant à l'extérieur? -

Cette saison, Monaco n'a récolté que cinq petits points en sept rencontres à l'extérieur. Trop peu pour espérer jouer les premiers rôles.

Défaits trois fois sur les quatre derniers déplacements, les Monégasques enchaînent les erreurs défensives, individuelles et collectives.

"On a payé très cher nos erreurs, mais on a fait de bonnes prestations contre Saint-Etienne (0-1) et Bordeaux (1-2)", estime cependant le Brésilien Jemerson, qui reconnaît toutefois les manques défensifs de l'équipe.

"On n'a pas encore trouvé la solution, souffle-t-il. On continue à prendre des buts et à perdre. Mais on travaille au quotidien pour gommer nos erreurs. On parle ensemble, on met plus de concentration et d'intensité dans ce qu'on fait", afin de "trouver l'équilibre et être plus solide", promet-il encore.

L'objectif est de rééditer la performance réalisée à Nantes (1-0), le 9 novembre dernier. Monaco avait alors su maîtriser l'attaque adverse. Si l'équipe tient bon derrière, le talent offensif monégasque fait la différence devant.

- Rédemption longue et incertaine -

Après le déplacement mercredi à Toulouse, pire défense de L1, Monaco recevra Amiens, 19e défense, samedi. Ces deux rendez-vous ressemblent à l'ultime opportunité pour accrocher le wagon des équipes qui se disputeront l'Europe.

"La distance avec les équipes de tête s'est élargie depuis quelques temps, analyse Jardim. Les quatre matches avant Noël seront importants. Il faut un maximum de points pour revenir dans nos objectifs et poursuivre ce retour en janvier."

Car même si la dynamique de victoires revient, il faudra du temps pour que l'équipe de la Principauté redevienne un prétendant crédible à la Ligue des champions.

Cependant, l'objectif reste le même qu'en début de saison: la 2e place directement qualificative, voire la troisième, synonyme de 3e tour préliminaire de la C1. "On sait qu'en ce moment, on ne présente pas le niveau de jeu qu'il faut pour lutter pour ces places-là, juge Jemerson. On doit corriger nos erreurs. Mais on a la qualité pour réussir l'objectif."

Vos commentaires