Accueil Sport Football Football Etranger

Mondial: le Mexique si près, si loin des huitièmes

Battant mais néanmoins battu: en mauvaise posture avant son dernier match de groupe du Mondial-2022, un Mexique enfin conquérant a triomphé en vain de l'Arabie saoudite (2-1) mercredi, pour terminer troisième de sa poule, derrière l'Argentine puis la Pologne.

À égalité de points avec les Polonais (quatre), les Mexicains manquent les huitièmes de finale pour la première fois depuis 1994, pour une unité à la différence de buts. Et ce malgré la défaite des Polonais de Robert Lewandowski contre l'Argentine de Lionel Messi (2-0) dans le match des qualifiés.

L'issue est frustrante pour la "Tri", qui a sans arrêt poussé pour dominer la rencontre ! Longtemps, il ne lui a même manqué qu'un but pour se qualifier face aux "Faucons verts", qui échouent à la quatrième place du groupe C, loin des espoirs nés de leur exploit initial contre l'Argentine (victoire 2-1).

Jusque-là muets devant le but (0-0 contre la Pologne, défaite 2-0 contre l'Argentine), les hommes de Gerardo "Tata" Martino ont enfin su exploiter leur potentiel offensif pour offrir à leurs supporters, venus en masse au Qatar sous leurs sombreros et leurs masques de catcheurs, les frissons qu'ils méritaient.

Mais ce baroud d'honneur n'a pas suffi. "Je pense que nous n'avons pas été éliminés lors des précédents matches mais lors de celui-ci. C'est aujourd'hui que nous avons dominé, créé des occasions. Nous aurions pu marquer autant que nécessaire mais non", a estimé Martino, confirmant être sur le départ en conférence de presse d'après-match.

- L'Arabie saoudite "ne méritait pas de gagner" -

Devant des supporters en ébullition d'un côté comme de l'autre, les Mexicains ont ouvert le score grâce à Henry Martin (47e), à l'affût après une déviation de Cesar Montes au premier poteau, dans la foulée d'un corner. Luis Chavez a rapidement doublé la mise d'un coup franc sublime à 33 mètres, chronométré à 76 km/h par la Fifa (52e).

La "Tri" a alors eu une foule d'occasions pour inscrire le but de la qualification, notamment par Martin, dont la frappe s'est envolée au-dessus des cages saoudiennes (70e), ou par Orbelin Pineda, qui a manqué le cadre de peu (76e).

Hirving Lozano (56e) et Uriel Antuna (88e) ont pensé offrir le précieux sésame à leur pays mais leurs réalisations ont été annulées pour des positions de hors jeu.

Un but tardif du capitaine saoudien Salem Al-Dawsari, après un une-deux avec Hatan Bahbri (90e+5), a enterré les espoirs des Mexicains, restés plusieurs minutes à s'enlacer sur la pelouse après le coup de sifflet final.

Les hommes d'Hervé Renard n'ont jamais fait le poids et ne "méritaient pas de gagner ce match", a admis le sélectionneur français. Ils quittent le Mondial après un coup d'essai glorieux contre l'Argentine resté sans suite. "Félicitations aux joueurs, a conclu Renard. On a fait de notre mieux aujourd'hui, c'était difficile mais il ne faut pas oublier ce qu'on a réussi ensemble."

À la une

Sélectionné pour vous