En ce moment
 

Fans qui escaladent des grilles, filtres qui sautent: le chaos au Stade de France retarde la finale de la Ligue des Champions (vidéos)

Fans qui escaladent des grilles, filtres qui sautent: le chaos au Stade de France retarde la finale de la Ligue des Champions (vidéos)
 
 

Enfin du football. Après le chaos pour accéder au Stade de France, qui a gâché la fête mêlant des dizaines de milliers de supporters, la finale de rêve de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid a débuté samedi avec 36 minutes de retard.

Gaz lacrymogènes, tentatives d'intrusion en escaladant des barrières, foules amassées et impatientes... L'ambiance n'est pas montée comme espéré, lors des heures précédant le match le plus important de la saison.

Après 21h00, l'horaire initialement prévu pour le coup d'envoi, une journaliste de l'AFP a constaté diverses intrusions au niveau du parvis du stade, au moins une vingtaine de jeunes étant parvenus à passer.

Plus tôt, d'autres ont essayé de forcer un premier barrage filtrant de policiers. Des gaz lacrymogènes ont été lancés pour empêcher quelques dizaines de jeunes d'escalader des barrières, a constaté l'AFP. "Ne forcez pas l'entrée au Stade de France", a prévenu sur Twitter en français, anglais et espagnol la Préfecture de police de Paris, qui avait déployé 6.800 policiers, gendarmes et pompiers pour assurer la sécurité du match, avec un oeil sur les milliers de fans des "Reds" venus sans billets.

Face à l'attente, les joueurs de Liverpool sont revenus du vestiaire et ont repris à 21h07 leur échauffement sur la pelouse. Leurs adversaires madrilènes les ont suivis quelques minutes plus tard.

Après une dizaine de minutes sur le terrain, dans une ambiance surréaliste, ils sont retournés aux vestiaires.

Ce contre-temps gâche la belle fête démarrée dans la journée à Paris et Saint-Denis, dans les fan zones des deux équipes. Près de 30.000 fans des "Reds" ont notamment peint de rouge le cours de Vincennes, dans la capitale française, dans une ambiance bon enfant.

Sur le terrain, place au "match le plus important du football mondial", comme le dit l'entraîneur italien du Real, Carlo Ancelotti: Karim Benzema contre Sadio Mané, Ancelotti face à Jürgen Klopp, la revanche de Mohamed Salah...

Plus de 300 millions de téléspectateurs du monde entier étaient attendus devant leur télé pour cet événement immanquable, selon le patron du Groupe Canal Plus, qui produit le match.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires