Kylian Mbappé, après son doublé face au Bayern Munich: "Je ne suis pas là pour me cacher"

Mbappé, après son doublé face au Bayern:
© BELGAIMAGE
 
 

Kylian Mbappé, auteur d'un doublé lors de l'exploit du PSG face au Bayern Munich (3-2), a salué "une super performance collective" en quart aller de Ligue des champions, vantant un groupe capable de "souffrir en équipe" pour rentrer à Paris "avec le sourire".

"C'est une super performance collective avant tout, j'arrive à bénéficier du super travail collectif", a-t-il lancé au micro de RMC Sport au sujet de son doublé, qui fait suite à un triplé inscrit à Barcelone en huitièmes de finale (4-1, 1-1). "J'aime ce genre de matches, ça ne m'a pas toujours souri mais je ne suis pas là pour me cacher, j'aime bien jouer ce genre match et être décisif".

"Après, on n'est qu'à la mi-temps d'une grosse confrontation. On a vu qu'on a souffert, mais on a souffert en équipe et on n'a pas à rougir de notre performance, parce qu'on a été solides et on a réussi à leur faire mal sur nos points forts", a-t-il analysé.

Même dominé, Paris a résisté aux déferlantes bavaroires sous la neige de Munich pour prendre sa revanche de la finale perdue l'été dernier contre le Bayern (1-0) et rêver d'une qualification en demi-finale.

Mais Mbappé n'a pas voulu s'enflammer: "Maintenant on rentre à Paris avec le sourire mais on est tout de suite concentrés sur notre match à Strasbourg (samedi)", a-t-il dit, rappelant que Paris a abandonné la première place de Ligue 1 en chutant contre Lille le week-end dernier.

"On est obligés de faire la différence, et on attaquera ce match retour avec la même détermination qu'aujourd'hui", a-t-il lancé, minimisant au passage un coup de crampon reçu à un tibia: "Ca va aller, ça faisait mal, c'est tout".

Interrogé peu après au micro de Sky Allemagne, le champion du monde 2018 a vanté "l'efficacité" des attaquants parisiens.

"Nous avons marqué sur toutes nos opportunités. Nous avons aussi bien défendu comme une équipe, on revient avec une victoire même si c'était difficile contre le Bayern", a-t-il lancé, sans vouloir s'appesantir sur son bilan personnel (8 buts dans cette C1).

"Chaque année je pense que ça peut être mon année, mais je pense seulement à aider l'équipe, je ne pense pas à une vision individuelle. Aujourd'hui, c'est l'équipe qui m'a aidé à mettre deux buts et c'est le plus important", a-t-il conclu.




 

Vos commentaires