Le FC Barcelone a peut-être commis une erreur en vendant Luis Suarez: "Ce n'était pas son choix"

 
 

Arrivé cet été après 6 ans passé au FC Barcelone, Luis Suarez régale l'Atlético Madrid. Son transfert avait surpris beaucoup de monde. Pour nos consultants, le FC Barcelone a peut-être commis une erreur de jugement.

Luis Suarez au Barça, c'est six ans et 198 buts en 283 rencontres disputées. Une histoire qui a pris fin l'été dernier, lorsque le club l'a vendu à l'Atlético Madrid, alors que l'Uruguayen ne semblait pas le désirer. 

Selon Philippe Vande Walle, le Barça a joué le coup très froidement. "C'est le cas dans tous les grands clubs, mais je pense que plus tu vas dans les grands clubs, surtout dans le top 10 au monde, au moins il y a de sentiments", a lâché l'ancien Diable Rouge. "C'était un peu comme Ronaldo à Madrid, il est parti, mais il voulait rester... ici c'est pareil ! Et à 34 ans, quand tu sais fermer le bouquin Barça et en ouvrir un autre à l'Atlético, je crois que c'est quand même pas mal".

Georges Grün va plus loin. Selon lui, Luis Suarez a été comme abandonné par le club catalan, qui a peut-être fait une erreur. "La venue de Koeman a un peu dicté ce choix. L'entraîneur a le pouvoir et la direction suit. C'est dommage pour lui, parce qu'il s'était familiarisé avec cette ambiance de Barcelone. C'était dur pour lui au niveau familial. Ce n'était pas non plus son choix, surtout très tard, quand on arrive à 34 ans on aime un peu se fixer. Mais bravo à lui, parce qu'il s'est tout de suite adapté et fait la joie de cette équipe de l'Atlético Madrid. Ceux qui s'en mordent les doigts, c'est plutôt Barcelone", explique notre consultant.

En conférence de presse, Thomas Tuchel, le coach de Chelsea, a avoué avoir pensé à Suarez lors de son passage au PSG. Pour le coup, nos consultants pensent qu'opter pour l'Atlético était plus intelligent. "Oui parce que ça reste un très bon attaquant. Il prouve que même à 34 ans, il a encore ses capacités, et qu'il marque. C'est son but principal. A Paris, ça aurait été peut être compliqué parce qu'il y a déjà de la conurrence, avec Mbappé, Neymar et j'en passe. Je ne sais pas si lui ce serait adapté à la vie parisienne, parce qu'il a la chaleur du football sud-américain, le championnat espagnol lui correspond mieux", résume Georges Grün.




 

Vos commentaires