500 Miles d'Indianapolis: Alonso touche le mur, Dixon le plus rapide

500 Miles d'Indianapolis: Alonso touche le mur, Dixon le plus rapide
Chris Graythen
 
 

L'Espagnol Fernando Alonso a endommagé le côté droit de sa McLaren en heurtant le mur, jeudi lors de la 2e journée d'essais libres des 500 Miles d'Indianapolis, au terme de laquelle le Néo-Zélandais Scott Dixon a été le plus rapide.

Le pneu avant gauche de sa monoplace a d'abord légèrement rebondi en touchant le béton à l’intérieur de la ligne blanche. Perdant légèrement le contrôle, le pilote espagnol a ensuite cogné le mur sur sa droite.

Après quoi, sa voiture endommagée a fini sa course sur la voie des stands, la roue droite pliée.

"Les murs sont très proches... Malheureusement, c’est encore arrivé aujourd’hui, mais je suis heureux que ce soit arrivé aujourd’hui" plutôt que le jour de la course, a déclaré Alonso au micro de NBC.

Alors qu'il restait moins d’une heure à courir au cours de cette séance, il venait de boucler 126 tours, enregistrant le sixième tour le plus rapide de la journée. Il a finalement fini neuvième.

"Au moment où on perd le contrôle, on devient un simple passager au volant, et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui", a regretté Alonso qui a dit s'attendre à ce que sa voiture puisse être réparée jeudi soir, plutôt que de devoir prendre sa voiture de secours pour les essais de vendredi.

"J’espère que nous pourrons recommencer une journée propre. Nous avons réussi à faire du bon travail aujourd’hui, mais malheureusement cet aléa s’est produit. Nous verrons demain ce qu’il se passera", a-t-il ajouté.

Pour Alonso, qui brigue une première victoire à Indianapolis, les années se suivent et se ressemblent puisque pour sa deuxième tentative en 2019, il avait déjà commis une faute durant la semaine d’essais, prélude à un échec pour se qualifier pour la course en suivant.

Pendant ce temps, le quintuple champion d'IndyCar Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a dominé les débats avec un tour bouclé en 39 sec 8050/1000e. Il a été suivi par Takuma Sato (39.8772) et Marco Andretti (39.9558).

Simon Pagenaud, vainqueur l'an passé a lui réalisé le 27e temps (40.5011).

Pas de quoi inquiéter le Français qui a expliqué que son écurie Penske avait choisi de travailler la maniabilité de sa voiture jeudi et qu'elle se focaliserait sur la vitesse lors des essais de vendredi, à escient appelée "Fast Friday".




 

Vos commentaires